vendredi 3 avril 2015

Mamily - Week-end de bricolage

Qu'est-ce qui nous a pris d'acheter une commode en kit ''prêt à monter'' dans une grande surface de bricolage?.
Nous étions arrivés là juste pour acheter un tube de colle à bois!
Nous sommes tombés sur une démonstration de petits meubles à monter soi-même qui nous a tentés.
Est-ce parce que nous étions habitués au bricolage et que les nombreux outils ne manquaient pas?
Est-ce parce que nous n'étions ni stressés ni pressés.
Est-ce parce que nous pensions que le schéma du montage serait clair?
Est-ce parce que nous avions facilité la tache en achetant toutes les pièces nécessaires au montage prédécoupées?......
que nous nous sommes lancés dans la grande aventure?
Je ne saurais le dire.
Toujours est-il qu'au retour, nous nous sommes installés dans le salon.
Nous avons ménagé un grand espace.
Nous avons posé une  couverture sur le sol.
Nous avons ouvert délicatement le carton avec un cutter, lentement,sans détacher le scotch brutalement de peur d'abîmer une petite pièce.
Mon mari a déposé les pièces une à une en respectant l'ordre de la notice,au fur et à mesure que je lui en lisais le numéro ou la lettre.
Cela nous a pris  la matinée car il fallait déballer chaque petit paquet soigneusement scotché, entouré de papier bulle.
Moi, je mettais les emballages de côté avec un repère en couleur pour ne pas les confondre.
Quand cette longue étape prit fin, nous avons contemplé l'amoncellement des pièces, des vis des outils et nous nous sommes regardés sans dire un mot. Nous avons poussé un long soupir de détente avant d'entreprendre l'étape suivante.
Nous avons eu soin de débrancher tous les téléphones.
Nous avons saisi le mode d'emploi, l'avons tourné dans tous les sens afin d'appréhender la réalité sous tous ses angles .
 Nous avons vérifié que les pièces sur le sol étaient placées en respectant bien la logique du mode d'emploi.
J'ai essayé d'articuler un mot......Mon mari m'a stoppée d'un geste autoritaire en mettant son doigt sur la bouche<<'chhhhhhhhhhu'.....M......Nous n'avons pas vu les notes écrites en petits caractères-visibles seulement à la loupe- et qui  précisaient:
''Séparer les grosses vis des petites, les clous, les tampons. Garder 1 ou 2 chevilles en bouche en réserve,le tournevis derrière l'oreille.>>
Tant pis, nous avons laissé de côté ces recommandations.
De plus, l'employé nous avait dit:
<<Même si le manuel indique qu'il faut être 4 pour monter la commode, surtout, soyez seul devant l'opération. N'acceptez aucun conseil, aucun commentaire.>>
C'est alors que je me suis retirée sur la pointe des pieds abandonnant mon mari qui ne s'est pas aperçu de mon absence.
Je restais derrière la porte épiant ses gestes, ses réactions.
Je le voyais prendre la perceuse, assembler les pieds de la commode, puis souffler, reprendre le plan, le retourner, démonter ce qu'il avait monté, recommencer puis, en sueur, crier:
<<C'est pas possible!!!.....c'est n'importe quoi, leur histoire! Ça va pas aller si je suis la notice! ça  tient pas!......Jacqueline!!!!Hurle-t-il.... Où t'es passée?......Viens voir!!!!>>
Je le rejoins avec un sourire crispé:
<<Surtout restons calme!.....Repartons à zéro:
Je lis:
Fixer 3 tasseaux sur chaque panneau latéral. Positionnez-les à une hauteur qui correspond exactement au milieu de chaque espacement de 23cm entre les traverses avant (vous compterez 10cm au dessus et 10cm au dessous de chaque tasseau de 3cm de large.
<<c'est ce que tu as fait???>>
<<Comment veux-tu que je le fasse??Je n'ai rien compris à ce qu'ils disent .En plus, tu m'as laissé tout seul! Et tu veux que j'y arrive???>>
Je reprends la phrase et.......moi non plus, je n'y comprends rien.
<<Allons nous asseoir et réfléchissons>>
Après maintes discussions,nous prenons un papier millimétré,un crayon et nous faisons notre propre dessin, à une échelle plus accessible pour nous.
Nous arrivons tant bien que mal à nous débarrasser des trois tasseaux mais la suite n'est pas plus simple.
«Vissez les panneaux latéraux sur la face intérieure des traverses latérales»
Mon mari se hâte de s'exécuter mais c'est l'échec!!
J'interviens:
<<Attention!.... je n'ai pas fini!.....il faut laisser des débords de 2cm sur les côtés et le devant du meuble......et puis......on parle aussi de mortaise...... c'est quoi?une mortaise......attends un peu......?>>
<<Tu ne pouvais pas le dire avant!...STOP!!!! c'est foutu!!......>>

C'est carrément la scène de ménage!! Nous nous énervons tous deux et la commode reste en pièces détachées, en attendant de trouver un ''brico-service'' qui le fera pour nous.



''On jura, mais un peu tard, qu'on ne nous y reprendrait plus!!!''


8 commentaires:

  1. Dans une telle aventure l'essentiel est de rester unis... tels le tenon et la mortaise :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On voit bien que tu t'y connais en bricolage!!Le tenon et la mortaise n'ont aucun secret pour toi!!:o))

      Supprimer
  2. En vérité je vous le dit...ne vous faites jamais aidé par une femme en matière de bricolage...c'est nous les mâles qu'on est les meilleurs !
    Sauf la dame qu'était ma prof de soudure à froid dans le temps et qu'est ma femme depuis un bout de temps (hein moumoune ?) :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne serait pas un peu ''macho?par hasard?Je connais des femmes qui sont plus bricoleuses que leur mari!!!:o)))

      Supprimer
  3. Toi...t'est encore chez Abdel Burger, parce qu'il y a la wifi gratos...ramène l'ordi et je vais te faire ta fête mon chouchou ! :o))

    RépondreSupprimer
  4. qui n'a pas vécu de belles scènes lors de ces montages de meubles en kit :)
    bravo Mamily de nous l'avoir relaté avec humour

    RépondreSupprimer
  5. Une bonne histoire, avec son plan et sa notice de montage, c'est pas du bricolage !

    RépondreSupprimer
  6. L'Arpenteur d'étoiles4 avril 2015 à 23:10

    Hade denna lustiga historien om ...
    c'est du suédois ... enfin du suédois google ...

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".