jeudi 9 avril 2015

Zoz - La délicatesse des liaisons

~ tes petits doigts de bébé sur mon sein, la goutte de lait sucée en trop qui coule le long de ta joue, ce lien liquide, délicat, généreux. Cette minute suspendue entre ma vie et ta vie.  Et l'empreinte sur mon corps de ton cœur sur mon cœur ..
zoz ..

15 commentaires:

  1. Que de bons souvenirs .... Délicate et merveilleuse liaison ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta lecture et ton mot Annick. À moi de te lire maintenant ! ;o)

      Supprimer
  2. et voilà cette liaison délicate maman-bébé à tout jamais établie
    très tendre poème, Zoz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allô Tisseuse !
      C'est ce qui m'est spontanément venu à l'idée lorsque j'ai lu « La délicatesse des liaisons », j'ai tout de suite vu celui-là, celui de la mère nourricière et son bébé, ce lien délicat et naturel.

      Supprimer
  3. Je crois me souvenir, enfin j'imagine, enfin... je ne suis qu'un vieux bébé après tout, mais j'applaudis à cette interprétation de la consigne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Vegas !
      tu ne dois pas te souvenir en effet... Mais tu l'as peut-être vécu. Chose certaine, ta mère, si elle est encore de ce monde, s'en souvient !
      Merci pour ta lecture et ton mot !

      Supprimer
  4. Oui je l'ai vécu, non elle n'est plus de ce monde, oui j'aime à croire que je m'en souviens...

    RépondreSupprimer
  5. Oh le passé qui revient, douceur, tendresse, amour, oh merci pour ces mots..........

    RépondreSupprimer
  6. L'Arpenteur d'étoiles10 avril 2015 à 17:47

    c'est doux, tendre, délicat et poétique ... en bref, ce texte est Zozien !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Arpenteur, merci pour ta lecture !

      Supprimer
  7. Pas mère, mais je sens le frisson... Peut-être mère bient'.. ah nan :p

    RépondreSupprimer
  8. Juste ce qu'il faut " d'une goutte ...en trop". Merci pour tant de délicatesse et tant de poésie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta lecture et ton mot Lira !

      Supprimer
  9. Et la petite chôse devra se résoudre à n'être que le simple prisme peccamineux d'un Instinct de procréation inné...bof. 8:))

    RépondreSupprimer
  10. juste délicatesse dans tant de tendresse, quel veinard ce bébé ;-)

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".