samedi 9 mai 2015

AOC - Un tiens...

Mince alors ! Je ne sais pas si tout part à vau l’eau mais je suis bien obligée de constater que depuis qu’il a perdu dans sa présentation toute idée de conjonction (lascive - sic), mon site impromptu me joue des tours pendables. Le dernier en date tient dans la présentation de la consigne de cette semaine.

On n’abandonne pas tout à fait le farfelu, ne serait-ce que parce que si le sérieux est bienvenu, le burlesque y a une part royale et j’adore ça… Mais on doit impérativement  inclure …. Et c’est là que tout dérape…  Me voilà devant ça :

UUUUUUU

NN

TTT

L

II

SS

AAA

V

EEEE

XX

M

Q

R

D

Soit 31 lettres bien rangées, mieux qu’au scrabble mais moins bien que ne le souhaiterait tout chercheur de sens dont je fais d’ailleurs partie, à mon grand dam.

A première vue, j’y vois du nu féminin sinon pourquoi le double X ? Un rappel historique pas brillant, un triple A perdu corps et biens dans des arcanes peu fréquentables.

A y regarder de plus près je distingue une vasque, un disque, une notion lunaire, quelque triste sire, des Maures, un peu de luxure, une vaste nuée, du drame, un square, un vexé, deux amants, une rude ruée à moins que ce ne soit une ruade, dix ânes puisqu’on y est, une anse vide, la nudité, l’extase… Bref, tout ceci ressemble à un grand n’importe quoi majuscule qui m’enchante mais qui ne tient pas debout quel que soit l’ordre établi.

Mais j’y arriverai me promis-je in petto sachant pertinemment que les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent et qu’entre moi et moi c’est assez souvent  mouvementé à cause de ça, justement ! Mais voilà, les défis idiots ça m’occupe une heure ou deux de temps à autre et ça me vide l’esprit comme un amateur de sudoku finit souvent par penser chiffre-case-horizontal-vertical-123456789. Ceci dit, au final ça pourrait donner : 

« Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras », mais après avoir entrevu tant de possibles, qui peut s’en contenter ?

Et si « Tu lis un texte ardu qui m’a vue aux nues » se disputait à « Nu, tu lis au vieux masqué un texte ardu » (dont je vous laisse régler l’ordre des adjectifs, parce que je lui préfère « Nu, tu lis au vieux masque un texte ardu » qui me fait sourire un peu plus !) ?

7 commentaires:

  1. ah ben dis donc, c'est surréaliste ta façon de voir les consignes :)

    RépondreSupprimer
  2. Du nu féminin au vieux masqué... Tiens, tu l'auras... mon sourire du samedi

    RépondreSupprimer
  3. j'ai bien aimé la façon d'appréhender la consigne... Bravo AOC pour cette gymnastique des lettres ..Super!! et Merci!!

    RépondreSupprimer
  4. Belle tempête de mots et de lettres !
    JC

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".