jeudi 7 juillet 2016

Zoz - Le temps de vivre

~ Il a dévalé la colline
Ses pieds faisaient rouler des pierres
les bras grands ouverts
enfin pour lui ce coin de terre
ce vent fou chargé d'été
ce temps arrêté
ce ciel sans frontières
brûler épuiser
épouser un par un ces jours de lumière ..

12 commentaires:

  1. ta poésie est âpre, exigeante, magnifique, mais tu ne nous as pas habitués à des textes lumineux
    celui-ci en est un, rempli de l'espoir de cet homme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tisseuse, tellement !
      Ton appréciation de mon écriture me touche. Surtout qu'aucun de mes proches ne s'intéresse à mon écriture. Le seul « feed back » que j'ai sur mon écriture, je le trouve ici, alors un gros merci Tisseuse, vraiment.

      Supprimer
  2. "Epouser un par un ces jours de lumière"
    Wouaou !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que ça t'ait plu Célestine 'o)

      Supprimer
  3. Impressions d'un temps furtif...

    RépondreSupprimer
  4. Est-ce ça l'Eldorado? Tes mots nous mettent l'eau à la bouche, Zoz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Vegas, je ne sais pas si c'est un Eldorado mais c'est un bel élan en tout cas !

      Supprimer
  5. Ça sent les vacances !

    RépondreSupprimer
  6. Arpenteur d'étoiles9 juillet 2016 à 09:26

    j'aime te lire et ta poésie si personnelle et aussi universelle. En quelques mots tu dis tant de belles choses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! cher Arpenteur... et pourtant on a l'impression que ça ne sert à rien... Ce n'est que du vent soufflé de mots jolis...

      Supprimer

Les commentaires sont précieux. Nous chercherons toujours à favoriser ces échanges et leur bienveillance.

Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".