jeudi 22 septembre 2016

Lilousoleil - Traîtres mots

« Quand les andouilles voleront tu seras chef d’escadrilles » quand ils auront des éperons tu seras chef d’escadron » 
 chantait à tue-tête Fransounet, grand seigneur de la Dombes tandis qu’il motocultait son tabagnon1, de  terre sablonneuse suffisamment riche pour faire pousser des asperges, des carottes et des pommes de terres qu’il vendait généreusement sur le marché du samedi à Châtillon. Son petit commerce fonctionnait bien, lui apportait un petit plus à sa retraite. Fait paradoxal, triturer et petafiner son lopin lui avait procuré un cettain  bien être :  plus mal au dos,  pffuit envolées les douleurs et comme il économisait les Dolipranes, c’était tout bénéfice ; pas de petits profit.  
Il venait d’arrêter sa machine infernale quand il vit arriver son voisin. Longtemps, il avait haï cet homme et c’est là que le bât blesse :  ni l’un ni l’autre ne savait pourquoi. Alors ils avaient, d’un commun accord, décidé de faire ami –ami. L’autre, essoufflé et se mit à bégayer des borborygmes inaudibles. Fransounet fit asseoir le Dédé, lui offrit un petit canon de rouge et c’est les miches  dans la brouette que le pauvre raconta son histoire.
Vétuste du Poitou avait déjà conquit toute la région de Grenoble  et il était le maître de toutes les régions allant du Poitou à Toulouse. Il voulait maintenant réoccitaniser la Dombes et le Lyonnais.
- Dis il est en métal expansible ce Vétuste ! Y a pas compris qu’ici, c’est chez nous, la terre du Beaujolais et de la volaille de Bresse.  Y va quand même  pas confondre le Côte du Rhône et notre nectar, les oies à gaver et nos chapons raffinés.
- N’aies crainte, arrivera pas à ses fins notre artignole2, on va lui coller la Marinette dans les pattes ;  avec son boutoué tubulaire, elle y fera le coup du Derviche tourneur, y verra que du feu !
Allez un p’tit coup de chopine  pour la route mon Dédé !  

Mots du patois lyonnais
1 - Tabagnon : coin, lopin de terre.
2 - Artignole : vaurien 

5 commentaires:

  1. Super ! On imagine très bien les deux compères. Je pense à la soupe aux choux...;-)
    Mais Lilou, c'est quoi le coup du derviche tourneur ? C'est pour faire tourner le Vétuste en bourrique ?

    RépondreSupprimer
  2. Il semblerait que la Marinette et son coup du derviche tourneur gagnent à être connus :)

    RépondreSupprimer
  3. Ils sont tartignoles, ces artignoles !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  4. On y est, c'est du vécu !... parfait.

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".