mardi 20 septembre 2016

Lorraine - Traîtres mots


Il est de ces moments où la tête, vidée de tout, n’est plus qu’un réceptacle d’émotions, d’idées saugrenues, de somnolence, d’imaginaire invasif, pour tout dire d’abandon.

Est-il paradoxal qu’en de tels instants surgissent, sans queue ni tête, des images ou des associations qui ponctionnent, semble-t-il, le peu de raisonnement qui nous reste ? Je connais régulièrement ce phénomène.

Je me vois, à l’aide d’un câble, motoculter un navire de plaisance boutoué de belle manière par une force herculéenne. Au fond de moi, j’en ai une vague conscience, je hais ce travail farfelu. Même si l’outil tubulaire que je manipule prestement m’aide un peu. Je préfèrerais réoccitaniser le sud de la France malgré mes piètres connaissances de la langue d’oc qui m’entraîneraient aussitôt dans un bégaiement éperdu. Je sais que nous possédons des millions de neurones pour venir à mon secours. Mais ils ne sont pas expansibles et c’est là que le bât blesse.

J’envoie ce texte aux Impromptus. Peut-être y comprendront-ils quelque chose ?

10 commentaires:

  1. J'ai réuni mes neurones et je peux te dire que j'ai compris le sens de ta réflexion.
    Un thème pas facile, je m'en excuse !

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que les mots ont été choisis dans l'idée de nous simplifier l'écriture !
    Un vrai jus de cervelle ... ;-)
    mais j'ai tout compris ^^
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous simplifier l'écriture!?..Je ne suis pas certaine que la consigne, dans le cas présent, a fait son devoir!... :)

      Supprimer
  3. Tu as compris! Je suis soulagée, Vegas!..

    RépondreSupprimer
  4. Heureusement que notre esprit ne fonctionne pas toujours de façon rationnelle ! Un peu de fantaisie et de folie sont les bienvenues quand la tête est vide.
    Les mots de Végas z'en sont la cause ! ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, on peut compter sur Vegas pour semer un peu de folie dans nos mots, soudain un peu déconcertés!.. :)

      Supprimer
  5. Je suis malheureusement dans cet état toutes les nuits

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La nuit, Laura? L'influence des Impromptus n'y est pour rien, j'espère! Essaie un peu de relaxation...

      Supprimer
  6. C'est difficile de placer ces mots affreux dans une histoire et tu t'en tires bien sans écrire d'histoire ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Devant le sujet, mon imaginaire a calé. Comme tu dis, impossible d'écrire une histoire (du moins pour moi, d'autres ont fait des merveilles!). J'ai donc analysé le sujet à ma mode. C'est mieux que rien! :)

      Supprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".