mardi 20 septembre 2016

Marité - Traîtres mots

Vive le célibat !

Oh, moi j'aurais mieux fait de rester dans mes salines à manier la lousse ou le boutoué ! J'aurais pas dû lui écrire à la Corinne (Lemarchand). Quelle idée aussi de vouloir m'occitaniser dans ce trou du cul du monde de Limousin. Tout ça pour une femme. Et quelle femme ! J'ai tiré le gros lot.

Elle m'exploite sur sa petite exploitation. Je vous dis pas le nombre de châssis tubulaires qu'il m'a fallu monter pour protéger les semis de la dame. Et maintenant, je motoculte. Toute la sainte journée, je motoculte. Elle fait dans le bio la nana qui cherche un homme. Sûrement pas pour l'amour et la bagatelle d'ailleurs mais pour le boulot. Elle cherche des bras surtout. Et ben je le serai pas son homme. Elle commande, ça, elle sait faire. En plus, elle bégaye : "J-J-Jean, tu n'oublies pas pas de de p-p-p- planter les les choux. Les ca-ca-carottes demandent de de l'eau. Il faudra bi-bi biner les fèves." Et quoi encore ?

Elle se dit moderne et paradoxalement, elle fonctionne à l'ancienne. "J-J-Jean, va mettre les bâts sur l'âne avant que que que je parte au au marché." Il paraît qu'un âne, ça le fait mieux pour transporter les produits du terroir. Heureusement qu'elle n'a pas dix kilomètres à parcourir !

Bon. J'aimerais profiter un peu quand même le soir, malgré tout. Avoir quelque récompense. Au moins un merci et un sourire. Mais taratata, pas expansive pour un sou, la demoiselle. Le sentiment : connaît pas.

J'en ai marre de me faire ponctionner la sueur pour des prunes. Je vais finir par la haïr, c'est sûr. Vaut mieux que je me tire avant que les mains me démangent trop...

Et vive le célibat !

6 commentaires:

  1. Elle est raide, la nouvelle saison de « l'Amour est dans le Pré » ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Prends au plus vite la poudre d'escampette. Motoculter, soit. Mais point trop n'en faut!

    RépondreSupprimer
  3. L'amour est dans le pré ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour l'idée! :-).
    J'y étais vraiment, et votre texte est vraiment amusant.

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".