samedi 10 septembre 2016

Pivoine - En attendant la pluie

En Belgique, attend-on jamais la pluie ?
Il me semble qu'on attend plutôt le moment où il cessera de pleuvoir.

Même lors d'une canicule, quand je reste calfeutrée dans mon appartement, stores baissés, tentures tirées, avec le ventilateur qui brasse l'air tiède, quand le thermomètre franchit allégrement les vingt-cinq puis les trente degrés, je n'attends pas vraiment la pluie.

Non, j'attends le vent.
Je sais que les fenêtre claqueront, que je courrai d'un coin à l'autre de l'appartement pour les fermer, mais je n'attends pas vraiment la pluie. Parce que je sais que s'il pleut, il fera toujours chaud et humide, « comme à Léo » disait ma mère (elle parlait de Léopoldville, au Congo, devenue Kinshasa), et qu'il faudra vraiment un très gros orage, voire plusieurs, pour que le temps se rafraîchisse.

Ai-je jamais attendu la pluie ?
Une année, dans les Maures, oui.

J'étais en vacances près de Grimaud, il y avait des incendies de forêt, je ne me sentais pas très à l'aise, face au ballet incessant des Canadairs, il faisait gris, donc, moins caniculaire, je m'étais pourtant habituée à la chaleur, et puis on a eu du mistral… Ou était-ce la tramontane ? On s'est demandé s'il allait pleuvoir, j'ai attendu, attendu quelques gouttes de pluie, et puis, le vent a tourné, il n'y a pas eu « d'entrées maritimes » comme on dit là-bas, et la vie au soleil a repris, avec les barbecues le soir près de la piscine, la brasse dans la Méditerranée, les voiliers qui claquaient dans l'air intense, le reflet blanc du soleil dans l'eau, tôt le matin, les cloisons de paille et les parasols, les beignets et le faux sable gras, qui crisse sous la dent, le plaisir et le bien-être, l'amitié et la musique, le reggae et Umberto Tozzi, et les grands cocktails de jus de fruits frais dont je raffolais.

7 commentaires:

  1. Avoir des idées d'Afrique an Belgique, c'est quand même chouette, non ? Et c'est vrai que ce n'est pas vraiment l'été qu'on doit attendre la pluie à Grimaud (joli pays...).

    RépondreSupprimer
  2. Très sympathique approche au plus près du thème de la semaine. J'aime bien ces vacances du côté de Grimaud.

    RépondreSupprimer
  3. Arpenteur d'étoiles11 septembre 2016 à 10:33

    les pluies méditerranéennes sont souvent impressionnantes et aussi poétiques ... et puis Umberto Tozzi (Tu et Ti amo) qui a créé tant de rencontres amoureuses :)

    RépondreSupprimer
  4. Drache à Bruxelles, fais ta vaisselle
    Drache à Grimaud, fond l'esquimau...

    RépondreSupprimer
  5. il est bien vrai, Pivoine, qu'il y a des endroits où on attend franchement pas la pluie car on sait que lorsqu'elle va être là elle ne s'en ira pas de sitôt
    c'est plutôt dans les régions traditionnellement sèches qu'on attend la pluie

    RépondreSupprimer
  6. Merci à toutes et à tous pour vos lectures et vos petits commentaires sympathiques o:)))

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".