lundi 31 octobre 2016

Laura Vanel-Coytte - Demain

Si Dieu (ou la Nature, selon les croyances) me prête vie, bien-sûr
Si j'ai encore toute ma tête et mes yeux, si mes mains ne me lâchent
Pas définitivement, je me lèverais d'un pied plus ou moins sûr
J 'essaierais de ne pas te bousculer, je t'embrasserais si possible.

Demain, si une main innocente ne m'a pas coupé l'eau chaude
Ou l'électricité qui fait tourner le chauffe-eau et tout le reste
Je prendrais une douche puis je déjeunerais avec une boisson chaude
Puis je lirais sur l'écran et sur papier des nouvelles ou des classiques

Demain, j'irais retrouver mon lieu de travail ou je resterais chez moi
Mais plus sûrement, je lirais de la presse, des polars et des essais d'art
Demain, je marcherais et ferais du sport à la piscine, à la salle ou chez moi
Plus sûrement, je lirais du matin au midi puis de midi jusqu'à bien tard

Demain, je lierais les mots aux images et les tableaux aux livres
Ca me fera pleurer ou rire, j'apprendrais sur le monde, je lierais
Les paysages peints aux lieux de ma vie et à tous les livres
Que j'ai lus hier, que je lis aujourd'hui et demain, je lirais.

4 commentaires:

  1. Le programme est séduisant. Il suffit de croire à Demain et c'est ton cas

    RépondreSupprimer
  2. stouf (qui tente sa chance)
    Laura,ça y est c'est cuit ! Si ça continu j'vais devenir dépressif,mes textes c'est de la daube...
    j'ai relu mes trucs de 2O15 sur ce blog et je vois la différence... je décline. Bonsang que c'est moche,j'ai honte !
    J'peus venir dormire chez toi et tu me lirais quelques lignes de les derniers livres ou journaux que t'as lu (aprés m'avoir fais un bisou sur le front biensure) ?

    RépondreSupprimer
  3. Comme toi, j'aime à penser que demain m'apportera de la joie, de la vie, de la connaissance puisque demain il y aura encore des livres à lire.

    RépondreSupprimer
  4. pourquoi ne suis-je pas surprise à te lire que la constante soit : lire !
    :)

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".