dimanche 16 octobre 2016

Lilousoleil - A la croisée des chemins

Marie attendit que son souffle s’apaise. Elle avait fait tant d’efforts pour revenir dans cette vieille forteresse. Auguste l’attendait avec une infinie patience. Ils n’étaient jamais revenus ici depuis leur mariage. C’était comme un pèlerinage. Elle savait que maintenant, elle n’en aurait plus pour très longtemps et elle avait préféré ne rien dire. Les enfants savaient, la comprenaient ; ils pourraient ainsi soutenir leur père le moment venu.

Elle reprit sa progression et arriva en haut arborant son plus beau sourire, celui qui dégageait sa petite fossette. Près d’Auguste, elle se laissa glisser contre le mur, il passa son bras autour de ses épaules creusées par les ans et la sournoise maladie et assis côte à côte sans un mot, ils attendirent que le dernier rayon du soleil frappe les pierres sèches. Cela n’allait plus tarder… la lumière éclaira le pan opposé et là juste à cet instant, cet instant précis, ils replongèrent cinquante ans en arrière ; je ne regrette rien lui avoua-t-il dans un souffle.


Ce fut un doux baiser…

5 commentaires:

  1. Il y a beaucoup de douceur et de sagesse dans ce pèlerinage qui défie les lois de l'espace et du temps

    RépondreSupprimer
  2. Comme c'est mignon...
    mes parents se sont embrassés jusqu'au bout...
    Maintenant mon père manque à ma mère comme un amoureux à vingt ans...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  3. Arpenteur d'étoiles16 octobre 2016 à 17:29

    c'est très tendre et le temps ne compte plus, seule la vie ...

    RépondreSupprimer
  4. Quand l'amour se fait tendresse, et qu'un beau chemin touche à sa fin, l'émotion est au rendez-vous.

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".