samedi 8 octobre 2016

Mabata - En un soir chaud d'automne

Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d’automne, j’écoutais Vivaldi, tranquillement allongé sur mon transat face à la mer, la vie ne m’étais jamais parue aussi belle. Je venais de rentrer du travail, et un long week-end s’annonçait. Je m’étais servi deux doigts de porto, et avait piqué au hasard dans la haute pile de bouquins « en retard » un roman tout juste paru d’un nouvel auteur. J’avais posé les deux sur la petite table à côté de moi, et j’observais la plage désertée, les fins rouleaux ourlés de blanc qui se poursuivaient jusqu’à mourir sur la grève. Des cris de mouette ponctuaient le bruit des vagues. Le soleil couchant à l’horizon avait teinté la mer et le ciel d’orange. Une paix exceptionnelle régnait et je m’en imprégnais au maximum, laissant filer dans le vent léger mes soucis de la semaine.

Un « miaou » sonore me sortit du sommeil. La nuit était tombée, le froid aussi… oui mon beau Félix, tu as raison, il est temps de rentrer…

6 commentaires:

  1. un moment simple qui semble si bon...

    RépondreSupprimer
  2. Une instant de vie, un moment de vie, très beau, sans rien de particulier. Simplement l'harmonie d'octobre, une plage désertée, des mouettes, le couchant... Et Félix ponctuant la grâce de l'heure par son appel félin: il est temps de rentrer".

    RépondreSupprimer
  3. stouf
    Tas oublié la p'Tite odeur salée du bonheur et la chanson de la mer...https://www.youtube.com/watch?v=bA1WgSBXKpg&feature=player_detailpage

    RépondreSupprimer
  4. Ce moment de bonheur est d'autant plus nostalgique que je le lis alors que le week-end va sur sa fin!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour.
    Je pense que je vais vous voler votre place sur ce transat :-).
    Un texte doux et serein.

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".