dimanche 16 octobre 2016

Mabata - A la croisée des chemins

Et hop !
Franck n’en croyait pas ses yeux. Lui qui, une seconde avant, était tranquillement en train de jouer au basket avec des potes, se trouvait maintenant au milieu d’un carrefour, en plein désert !

A l’horizon : une route sans fin, à droite : une route sans fin, à gauche une route sans fin et derrière lui : une route sans commencement. Comment était-il arrivé là ? Mais où était-il réellement ? La chaleur commença à l’assaillir ; le soleil était à son zénith et son reflet sur le sable lui blessait les yeux. Les quatre routes lui parurent inondées… Que faire ?

La stupeur passée, il eut tout d’abord envie de pleurer. Mais il se reprit vite. D’une part, un homme ça ne pleure pas, et d’autre part il était un battant. Alors quelque soit le phénomène qui l’avait amené là, il allait s’en sortir. Il décida de marcher droit devant lui. Une voiture finirait bien par arriver. Il marcha d’abord d’un bon pas. En sifflotant. Ne penser à rien. Surtout ne pas laisser l’esprit jouer des tours avec ses maudites questions. Avancer.

Et hop !
Franck se retrouve assis dans son lit. Mais que peut bien vouloir dire ce rêve ?...

6 commentaires:

  1. Un choix difficile à faire, sans doute...
    Les rêves ne nous donnent pas forcément la réponse, mais ils nous permettent de décharger nos angoisses...
    Super texte !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. J'aime cette croisée des chemins entre la réalité et le rêve, carrefour parfois confus

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve votre idée vraiment bonne!
    Il y a quelque chose d'angoissant, à se sentir "promener" d'un lieu à un autre, dans l'espace et le temps, sans être maître de quoique ce soit.
    Après le soulagement du réveil, vient en effet la question: mais pourquoi? :-)

    RépondreSupprimer
  4. A l'heure des choix ne vaut-il pas mieux rêver qu'être éveillé ?

    RépondreSupprimer
  5. Arpenteur d'étoiles16 octobre 2016 à 17:21

    entre rêve et réalité mais souvent les rêves sont des fils de la réalité

    RépondreSupprimer
  6. Quelque soit le rêve le choix fera toujours partie de la réalité...

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".