vendredi 7 octobre 2016

Zoz - En un soir chaud d'automne

~ Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne...
que j'eus raidi mon corps à l'approche des grands froids. 
Quand pleure la nuit au loin devant moi, que tout se tait entre tes bras…
j'égare le temps un furtif instant, lui tiens la main doucement…
le temps de suspendre l'étincelle, d'éteindre l'été au fond de moi ..

Baudelaire et Zoz ..

Où lire Zoz

17 commentaires:

  1. Wow !
    C'est vertigineux d'émotion.
    Je suis bluffé, bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. zoz .. ( 'GFécriture )7 octobre 2016 à 15:07

      Merci pour ton mot Kaku. J'ai essayé d'enfiler mes mots à sa suite, sans changer l'esprit du vers de Beaudelaire. - il parlait d'automne et de douceur...

      Supprimer
  2. Bonjour.

    Voilà la preuve qu'il n'est pas utile d'écrire 4 strophes pour dire l'essentiel et le plus beau.
    Peu de mots suffisent, lorsqu'ils forment un si bel équilibre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. zoz .. ( 'GFécriture )7 octobre 2016 à 17:50

      Merci beaucoup Minsky pour ce mot gentil. J'ai essayé de ne pas défigurer l'esprit du vers de Beaudelaire. Je l'ai lu et relu et laissé monter les mots...

      Supprimer
  3. Arpenteur d'étoiles7 octobre 2016 à 18:46

    ah chère Zoz, tu me surprends toujours. Ce texte court et très dense (qui te ressemble tant) est rempli d'émotion, de poésie et de réalité. Bravo !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. zoz .. ( 'GFécriture )7 octobre 2016 à 19:05

      Cher Arpenteur !
      J'ai essayé de sortir un peu de mon écriture pour me coller à celle de M. Beaudelaire ( échec ! comme vous pouvez le constater... )
      M. Beaudelaire a une écriture que j'appelle « de gars » ( selon mon maigre niveau de culture littéraire bien sûr ). J'ai une écriture beaucoup plus « fleurie » que ce vers. J'ai donc à demi réussi.

      Supprimer
  4. Un passage en douceur de l'été à l'automne, comme un long soupir fait de mots bien choisis... une poétesse passe en frissonnant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. zoz .. ( 'GFécriture )7 octobre 2016 à 23:06

      ...oui, je passe de temps en temps... Merci Vegas pour ta lecture et ton mot. Très contente que tu m'aies lu.

      Supprimer
  5. Du pur extrait de Poésie, Zoz; Baudelaire trinquerait assurément avec ce divin alcool...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. zoz .. ( 'GFécriture )9 octobre 2016 à 14:15

      Merci beaucoup Pascal, j'suis contente que tu m'aies lu. J'estime beaucoup ton écriture. - je prendrais bien un verre de vin avec lui ;o)

      Supprimer
  6. n'éteins surtout pas l'été de ta plume, Zoz, elle me manquerait sacrément

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. zoz .. ( 'GFécriture )9 octobre 2016 à 16:25

      Chère Tisseuse, ma « plume » est trop contente lorsqu'elle peut écrire avec vous...

      Supprimer
  7. Réponses
    1. zoz .. ( 'GFécriture )9 octobre 2016 à 16:28

      Merci Lorraine pour le compliment, je suis contente que tu aies aimé...

      Supprimer
  8. C'est très intéressant ce tissage entre Baudelaire et toi! Quelle force dans cet incipit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. zoz .. ( 'GFécriture )9 octobre 2016 à 16:36

      Merdi Arthur pour ta lecture et surtout pour ton appréciation, ça nous fait découvrir des choses dans le texte - ici, la force.

      Supprimer
  9. Une caresse que j'ai bien failli manquer !
    Merci et bravo, chère lécheuse de mots ♥

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".