lundi 20 février 2017

Andiamo - Le pantalon de Paul

PAUAUAUL ! Où te caches-tu encore ? Allons viens, je n'ai pas terminé ta culotte, il me faut encore un essayage.
- NAN ! J'en veux pas de ta culotte courte ! Je veux un futal, un rider, un bémol, un pantalon ! Je serai le seul à faire sa communion en culotte courte, j'vais avoir l'air tartignole avec mes cannes de passereau ! Tiens deux stylos à bille dans une lessiveuse, voilà de quoi j'aurai l'air ...
- Paul on ne discute pas, ce sera culotte courte c'est tout, il me reste deux jours, alors tu te ramènes fissa, sinon tu vas te prendre une poignée de phalanges.

Le 7 Juin 1950, Paul aura onze ans, l'âge de la communion solennelle, en ces années là, c'est l'occasion de réunir la famille, le ban et l'arrière ban. Paul recevra sa première montre, ainsi que quelques billets "pour faire le jeune homme" comme on lui dira en lui remettant le bifton d'un sacotin (mille francs anciens,, cherchez pas, vous n'avez pas connu).
Tout ça c'est chouette dans la tête frisée de Paul, la montre, les biftons, le stylo avec plume en or, mais cette saloperie de culotte courte à son âge, ça non !
Dimanche, LE jour de la communion, l'église de Drancy pleine à craquer, on chante "veni creator", les hommes le chapeau à la main, les femmes petit bibi sur le sommet du crâne, on a fait des efforts de toilette.

Enfin le cortège des communiantes et communiants sort de la sacristie, en rang deux par deux, les garçons et les filles tiennent un cierge dans la main droite.

Les filles ne portent pas encore l'aube, c'est à celle qui arborera la robe la plus jolie, de véritables petites mariées diront certains. Les garçons eux portent leur premier costume, veste bleu marine, pantalon gris, et le brassard noué en croix sur le bras droit.

Paul est le plus petit, pas bien grand ni gros, pour ses onze ans, aussi marche t-il en tête, les regards se fixent sur lui, les mâchoires s'affaissent, certains pouffent, des bouches s'arrondissent en cul de poule...

Paul en tête, sourire narquois sur ses lèvres, avance droit comme un "I", le cierge brandi comme un étendard, en slip, veste bleue, socquettes et souliers vernis !

Où lire Andiamo

19 commentaires:

  1. Si si j'ai connu les anciens francs et même de billet de 5 francs avec Victor Hugo !
    Morte de rire j'imagine la scène ! De l'humour le gars...
    avec le sourire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah tu as connu les anciens francs ? Sois la Bienvenue au club ];-D

      Supprimer
  2. Et le curé a laissé faire ? Mais peut être que ça lui plaisait plus que les vraies fausses mariées. mdr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh Marité !!! un curé quand même pas de mauvaise intention ! lol

      Supprimer
    2. MParité : et peut être bien que si sa soutane avait été en bronze, on aurait entendu sonner l'Angélus ! ];-D

      Supprimer
    3. Lilousoleil : Il n'y a qu'UN curé qui vaille : celui de Camaret ];-D

      Supprimer
    4. Mazette ! Il faut qu'il soit costaud le battant de la cloche !

      Supprimer
  3. Paul, précurseur de l'aube pour toutes et tous?
    Je n'ai pas fait ma communion, mais j'ai accompagné une amie communiante (en costume de mariée, comme dit Marité) faire la tournée des voisinEs, amiEs; j'étais estomaquée de tout l'argent qu'elle a récolté ce jour là, contre une minuscule image pieuse, que je trouvais très moche, en plus.
    Une vraie fortune, si, si...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jacou : J'ai fait ma communion solennelle, je confirme les images à la con ! J'avais écrit un billet à ce sujet, et je n'ai rien inventé, tout est authentique... AMEN ];-D

      http://blogborygmes.free.fr/blog/index.php/2012/12/08/1569-ma-communion-solennelle

      Supprimer
  4. Le slip kangourou a dû faire coasser les grenouilles de bénitier!!
    Un récit savoureux, Andiamo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Végas : merci, je crois qu'à l'époque c'était des slips "petit bateau" bien avec le bénitier ];-D

      Supprimer
  5. Délicieux ! Une belle ambiance de « guerre des boutons » ou de « gloire de mon père »
    Si j'avais su, j'aurais venu plus tôt ! ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Célestine : Les genoux cagneux, la morve au pif, les cheveux en bataille, toujours prompt à la connerie, il me ressemble beaucoup ce Paulo, mais traverser la nef en calbut'... Je ne l'aurais pas fait ];-D

      Supprimer
  6. alors ça, c'est pas catholique pour deux sous :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tisseuse : Un bon petit diable aurait dit la Rostopchine ];-D

      Supprimer
  7. Arpenteur d'étoiles21 février 2017 à 14:21

    et oui, les anciens francs évidemment bien connus ... et j'ai fait ma communion en aube, sans les filles dans un collège mariste de garçons ...
    et beaucoup d'humour et le Paul n'avait pas froid aux yeux, c'est sur !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arpenteur : Nous avons un coblogueur qui a subi les Jésuites !! Pétard c'est l'enfer ..
      Un peu d'humour, les billets se suivent, et ne se ressemblent pas; Hyde et Jekyll ];-D

      Supprimer
  8. Avec la photo sur la commode, ensuite ? Non, quand même pas

    RépondreSupprimer
  9. Briucabrac : Sa photo en premier communiant, et le cierge il le met où ?

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".