jeudi 23 février 2017

Lilousoleil - Le pantalon de Paul

Le pantalon qui voulait être...

Le pantalon de Paul séchait dans le doux zéphyr d’un matin de printemps saturé d’air frais de l’odeur de l’herbe fraîchement coupée et du lilas de la haie qui bordait le pré.
Sans qu’il sache pourquoi, la chemise à carreaux balançait ses manches se mit à rire comme une folle et lui dit :
-          Et tu t’es bien regardé, tu n’a s pas de carreaux, tu es terne et triste comme un bonnet de nuit
-          oui dit-il, si seulement je pouvais ressembler à un jean, un vrai jean, pas un bloujeanne bleu de Prusse, un vrai de vrai,  moderne avec des poches à la mal au ventre et des jambes slim et passablement délavé.
C’est vrai qu’avec son velours côtelé noir passé, il ressemblait plutôt au pantalon du tonton Pierre ; ce qui était à Pierre n’allait pas à Paul et inversement.

Le pantalon de Paul se mit à gigoter dans tous les sens, à s’étirer, à souffler dans le vent chaud ; oh hisse oh hisse.
-          Au lieu de te gausser, dis-moi, à quoi je ressemble ai-je l’air d’un jean ?
-          Bof, avec tes jambes, on dirait le pantacourt cigarette de Mamie Ginette ! La chemise bonne
-          Ah, il faut que tire encore un peu sur les jambes
-          Attention tu vas craquer, lui souffla le tee shirt rouge à coté de lui, ton tissu n’est pas élastiss tu deviens aussi rouge que moi
-          Ah encore un peu là ça y est…
-         Point encore !  
-          Oh hisse, oh hisse ! Il eut beau souffler, tirer, s'essouffler s'étirer encore et encore  pousser et repousser , rien n’y fit.
-          Oh hissss…. Et  voilà le pantalon de Paul qui éclate, qui explose et les morceaux furent dispersés par le vent.
En toutes situations il faut se contenter de son sort et ne pas céder à l’envie !  
On raconte dans tous les prés environnant qu’une vache trouva un lambeau de tissu bleu et rouge rayé de violet et qu’elle l’adopta comme doudou ! Pouvez-vous croire à cette légende ?  

5 commentaires:

  1. ça me rappelle quelque chose... La pécore s'enfla si fort qu'elle en creva ! (de mémoire) ];-D
    Bravo à toi !

    RépondreSupprimer
  2. Jolie fable tirée du recueil « mémoires d'une corde à linge »
    Très joliment écrit, Lilou.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  3. Arpenteur d'étoiles23 février 2017 à 16:28

    je crois sans aucun doute à cette légende de la vache adoptant un doudou ...
    et ce texte est génial !!

    RépondreSupprimer
  4. Le pantalon serait devenu grenouillère ?

    RépondreSupprimer
  5. Il lui suffisait de s'étirer seulement pour faire une déchirure au genou et il aurait eu l'air à la mode le pantalon de Paul.

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".