vendredi 3 février 2017

Tiniak - La lune dans le caniveau

La ! L'une, dans le caniveau

Et revoici la nuit orange...
sa langue aux rivages étranges
ses ombres sales
foulées par d'orgueilleux nomades festivals

L'heure est parfaite...
J'y viens comme on entre en hypnose
une part de moi sur la pause
et l'autre à chanter à tue-tête une bluette

Est-ce le moment de le dire ?
Ah, qu'elle empire...
la chanson, nette et ravageuse
qui offre ma tête nue à la Bételgeuse !

Marcher n'y fait rien - au contraire !
C'est même un aliment des plus élémentaires
pour battre plus avant
la peau grêle des rues vers le néant

Enfin, la pluie s'affine et meurt
Des flaques moirent, en douceur
Les nues dévoilent
les plus précieux brillants de la plus vaste toile

Nocturne émolument...
une phrase après l'autre paie
son seul et franc denier
d'un crachat versé au trottoir béant

Tant pis pour l'heure induite !
Ricochets sur ses points de fuite
vont, sans vergogne, mes sabots
broyant - prise, là ! l'Une dans le caniveau

Où piétiner des reflets de l'Une

8 commentaires:

  1. Splendide on dirait du Rimbaud.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Arpenteur d'étoiles4 février 2017 à 11:54

    comme d'hab, une poésie à la fois surréaliste et réaliste
    Rimbaud, Verlaine, Eluard ...
    et toujours un brin d'humour :)

    RépondreSupprimer
  3. écrire un poème je ne sais pas faire
    alors je lis, j'aime, et je me retire.

    RépondreSupprimer
  4. Un astre, un bout de trottoir et voilà notre poète en goguette!
    Jamais fâché de te lire, Tiniak

    RépondreSupprimer
  5. ...et l'Autre rime à loisir.

    RépondreSupprimer
  6. Merci à chacun de vous, pour vos regards attentifs et familiers ♥

    RépondreSupprimer
  7. m'est revenu instantanément "L'homme orange" de Michel Jonasz :)

    RépondreSupprimer
  8. stouf idiot
    J'ai rien compris, c'est normale ?

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".