mardi 14 février 2017

Une ombre - Elle regardait les flammes

Elle regardait les flammes sans comprendre …
Où étaient-ils passés ces instants de paix, à se rouler dans les herbes pendant que le troupeau paissait ; à se régaler du bon pain et de fromage dans la grande salle à manger de pierre de ses parents cossus ?…
Que s’était-il passé depuis qu’elle avait chevauché voir le sieur de Baudricourt ?

Où étaient ses compagnons de voyage : Jean de Metz, Bertrand de Poulengy et les autres joyeux lurons ; ceux-là même qui ne juraient que par son prénom et qui lorgnaient ses fesses dès qu’elle avait le dos tourné ?…
En deux ans, elle avait voyagé comme une forcenée : Reims, Orléans, Patay, Auxerre, etc. Toutes ces villes où on l’acclamait, on touchait son plastron, on l’invitait à boire ou manger …

Tous ces visages tournés vers elle, avec une lueur d’espoir, d’incrédulité parfois…
Ils s’étaient lassés d’elle, la répudiant du conseil ; puis ils lui avaient tourné le dos. Elle avait espéré qu’après tous ces gens qui l’avaient entraînée, il y en aurait au moins un qui lui expliquerait …

Ils ont fini par la rejoindre une nuit, et ont joué avec son corps frêle ; l’obligeant à boire la coupe jusqu’à la lie ...

Elle qui n’avait fait de mal à personne, si ce n’était de motiver la troupe, elle se retrouvait là à regarder les flammes sans comprendre, et cette foule autour d’elle aussi les regardaient, en comprenant.
Mais personne ne s’était donné la peine de lui expliquer ...

Où lire Une ombre

11 commentaires:

  1. Jehanne regardait s'embraser le bûcher, les flammes en un tourbillon crépitant dévoraient déjà ses cothurnes, elle songea d'un coup...
    - J'aurions point dû pisser avant d'monter moè.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le grand Andiamo et son esprit pétillant...
      :-)

      Supprimer
  2. que pouvait penser Jeanne alors que le bourreau mit le feu à son bûcher ?
    vaste question !
    et tu nous proposes une vision des flammes toute d'incompréhension, qui a très bien pu être la sienne...

    bienvenue en tout cas sur ce site !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'accueil, Tisseuse.
      Tout est permis dans l'interprétation, puisque notre connaissance de cette martyre est aussi une interprétation !

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup ta relecture de l'Histoire... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Em... C'est juste une interprétation... Il semble que Jeanne était aussi considérée comme fort peu intelligente (pour ne pas dire "tarte")...
      ;-)

      Supprimer
  4. Arpenteur d'étoiles15 février 2017 à 16:39

    bienvenue chez nous !!
    et ton histoire est dense et Jeanne a sauvé la France aussi, même dans les flammes du bûcher

    RépondreSupprimer
  5. J'aime cette histoire simple et mélancolique
    Pendant ce temps-là, le retraite aux flambeaux rigole dans la rue d'Illiers, à Orléans, le soir du 7 mai
    Demain défileront, derrière les armures, les soutanes et les robes des juges

    RépondreSupprimer
  6. Cette pauvre Jeanne ! Il eut été préférable pour elle qu'elle fut sourde. Je ne sais pas si toutefois, elle entend ceux qui l'implorent encore.

    RépondreSupprimer
  7. Il eût été préférable pour elle qu'elle fût sourde. Je me demande toutefois si par hasard elle entend ceux qui l'implorent encore ?

    RépondreSupprimer
  8. Jeanne d'Arc ; au cinquième mot, j'ai compris que c'était d'elle que tu parlais. Ton texte m'a fait penser à Cohen. J'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".