lundi 27 février 2017

Vegas sur sarthe - A bout de souffle



De mes doigts décharnés sortis de la mitoufle
j'ai osé caresser le sein lourd qui s'offrait
elle m'a insulté, poussé des cris d'orfraie
honteux, agonisant, j'étais à bout de souffle

Alors du bout du pied j'ai pris une pantoufle
quand au bout de mon lit l'autre me provoquait
je voulais ricaner, jouer les paltoquets
c'était trop demander, j'étais à bout de souffle

Sous ma peau palpitait le défibrillateur
j'aurais voulu mourir et vivre en même temps
où était le crâneur pédant, le capitan ?

Cynique ou inconsciente elle a tourné le dos
livrant à mon regard le plus beau des cadeaux
je n'étais qu'à deux doigts... du but... Allô, docteur ?

 Où voir souffler Vegas sur sarthe

12 commentaires:

  1. A deux doigts du but, tous les espoirs sont permis.

    RépondreSupprimer
  2. Arpenteur d'étoiles28 février 2017 à 17:42

    voilà une femme pas si facile que cela :o)
    mais tu étais tout près du but et pourquoi "allo docteur" ?? ... trouvé du viagra alors :o)) (je rigole, forcément)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on a perdu la notice du défibrillateur...

      Supprimer
  3. Du Vegas aux sensations déjà... printanières... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un printemps de plus... c'est toujours ça de gagné !

      Supprimer
  4. Quel mot adorable que celui de « mitoufle »
    Mais on ne peut pas être et avoir tété... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un mot d'un autre temps, du temps où mon héros courait et "sautait" comme un lapin :)

      Supprimer
  5. Quelle aventure ! Faut vraiment qu'on fasse une virée ensemble une fois. Je m'emmitoufle et on y va, en chemin on tirera les sonnets des bourgeoises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Signé : Bricabrac. Qu'est-ce qui s'est passé ?

      Supprimer
  6. même à bout de souffle tu me laisses encore le souffle court :)
    sacrée canaille :)))

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".