lundi 13 février 2017

Vegas sur sarthe - Elle regardait les flammes





Frustrée


Elle n'a pas senti le feu dessous la glace
cette ardeur inconnue au creux de l'estomac
qui irradie les reins, les seins tel un magma
ne laissant aux savants calculs aucune place

Elle observe les flammes et les regards salaces
les muscles ciselés et tout ce cinéma
on devrait s'inquiéter des soirées pyjama
où tout semble permis à qui brise la glace

Il reste quelques braises à l'âtre moribond
son amant assouvi ronfle de suffisance
elle avait espéré retarder l'échéance

mais c'était sans compter la fièvre irradiante
qu'elle avait elle-même allumée, insouciante.
Elle jette au brasier un regard furibond...

12 commentaires:

  1. Ah la la ! Elle espérait un volcan, elle n'a eu qu'un briquet ! ];-D

    RépondreSupprimer
  2. Ciel mais pourquoi certains de mes commentaires passent-ils à la trappe ?
    Bon tu te doutes que j'étais ébahie par ton sonnet, et sonnée par ce bâilleur qui s'endort avec une femme de braises à ses côtés... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  3. Arpenteur d'étoiles15 février 2017 à 17:00

    encore un sonnet de grande classe, et une aventure compliquée et un peu frustrante pour cette jolie fille !!

    RépondreSupprimer
  4. Un amant qui ne connaît pas les rudiments de la vulcanologie ne vaut rien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et l'amour platonique est un volcan sans éruptions.

      Supprimer
  5. Innocente : il ne faut pas tant attendre des hommes. A trop vouloir jouer, on se brûle.

    RépondreSupprimer
  6. Du pur Vegas en retour de flamme... :)

    RépondreSupprimer
  7. Joie comble, malgré tout, grâce à ta verve, vieux grigou !!

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".