samedi 29 avril 2017

Stouf - Aimer l'amour et l'écrire

Ma Mémé d'amour
qui savait pas écrire mais qui m'aimait

Mémé … mémé Victorine, elle causait pas beaucoup ma grand-mère bretonne. En vacances on sortaient deux chaises devant la porte qu'était le long de la route et on regardaient le temps qui passe.
Y avait pas trop de voitures en ce temps là, pourtant j'avais mon petit calepin pour noter les plaques d'immatriculation des étranges trucs bizarres avec des roues, un moteur qui fait vroum et des gens dedans. Mémé ne savait pas lire ni écrire, alors c'était un peu difficile pour mes dix ans.

Par contre à 16 heures tata Gisèle sortait des PTT où c'est qu'elle bossait pas trop dure ( vu le peu d'habitants de la commune ) … c'était juste à 10 mètres et elle avait toujours des crêpes fraîches du matin. On rentraient tous dans la casbah pour étaler un max de beurre salé sur lesdites crêpes, avec plein de confiture. Les vieux boivaient un café mais moi j'étais trop jeune.

Après c'était Dimanche et Victorine regardait le jour du seigneur dans la télé, dans le four à bois y avait le pauvre poulet assassiné qu'on allait manger avec des patates du champ de la mère Leboech à la sortie du village. Ca sentait bon mais je m'ennuyais … un truc de dingue.
Du coup je me suis dit ce jour là que le seau à merdre ( Victorine n'avait pas le tout-à-l'égout ) fallait bien le vider sur le compost pour faire mûrir les tomates et les poireaux du jardin.
J'me souviens, y avait Miaou le chat noir tout dégoûtant à qui j'avais un jour filer les restes et que je continuais à nourrir parce que sa gueule me revenait bien, maintenant il me suivait partout ce con.

Bon, j'arrive vers le tas de fumier le long du mur des PTT et … y a la tronche d'une gamine comme moi qui dépasse du mur.
- Salut Stouf, tu vas bien ?
- Ben t'es qui toi ? Que je demande à la fille ( en essayant de planquer mon seau à merdre ) .
- Christine !

V'la miaou qui saute sur le mur et va lécher la figure de Christine. Ca y est … je suis capturé pour le restant de ma vie ...

12 commentaires:

  1. Les sentiments, c'est plus fort que tout(-à-l'égout)

    RépondreSupprimer
  2. Le chat qui faisait le mur : un titre pour un roman d'amuuuur ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. stouf
      Bonne idée mais je viens juste de me faire éditer à la playade avec "Moncuc sur la commode". Deux best-sellers d'un coup ... mes lecteurs mondiaux risqueraient l'infractus. ;o)

      Supprimer
    2. stouf
      Eh ... il me revient un truc en mémoire. L'autre jour un client Lillois m'a inviter dans un p'tit estaminet sympa qui s'appelle "Le chat qui fume" et nous avons conclue le repas et l'affaire par un cognac de derrière les fagots, cool ! http://www.lechatquifume-lille.fr/

      Supprimer
  3. stouf
    Ca pue Bricabroc ! Euh ... salut, j'ai bien reçu ta lettre timbrée ( des PTT ). ;o)

    RépondreSupprimer
  4. stouf
    Ceci dit il ne sert plus à rien de rester sur la trace d'une fée disparue.
    https://youtu.be/Ei3Xq-b52BQ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je n'ai pas disparu, je suis là... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. stouf
      Je suis grimau le loup, je suis grimau le fou et je vis depuis 2000 ans aux crochets du néant ... laissons fleurir les semailles oubliés et retournons, chère Célestine, à la forêt primaire qui vit naitre nos instincts bestiaux. Greuux ... alors, t'as peur ? ;o)

      Supprimer
    3. Peur moi ? bouh ! je tremble ! ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Et donc tu as donné ta langue au chat, c'est ça ? ;p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. stouf
      Ma langue, ma vie et tout le reste ... ;o)

      Supprimer
    2. stouf
      En 1974 j'étais môme mais je savais déjas ... La Bataille du Sucre et la colère des Dieux https://youtu.be/66eKHaE_aPs

      Supprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".