mardi 25 avril 2017

Vegas sur sarthe - Aimer l'amour et l'écrire

Sabotage

J'avais organisé, classé, tout bien rangé
de mes jeunes années jusqu'à cet âge mûr 
où l'on se croit blindé et rangé des voitures,
j'avais finalement mis mon coeur en viager.

Mais c'était sans compter sur cette saboteuse
qui a dynamité mon rempart de routine
violé mon intérieur, décapé ma patine
c'est une racketteuse, une maître-chanteuse.

Elle a dépoussiéré mes idées préconçues
et jeté aux orties mes slips kangourou
changé mon aspartame en sucre du Pérou.

Elle a tourneboulé le sablier du temps,
fait de moi un gaillard, jouisseur impénitent.
Elle a mis mes tabous tout sens dessous dessus


13 commentaires:

  1. Un petit sursaut, un goût de reviens-y, c'est extra, c'est extra, c'est extra...

    RépondreSupprimer
  2. Et, depuis ce jour, tu lui prépares chaque matin un oeuf à la coque et un sonnet ?

    RépondreSupprimer
  3. ah !!! la gredine :)
    la bougresse !

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi tu dévoiles notre vie privée, Vegas ? ;-)
    Bon pour les slips kangourous, c'était urgent , hein !
    hihi !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les aurais bien récupérés mais j'ai horreur des orties !

      Supprimer
  5. Et voici notre Vegas déniaisé !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Redéniaisé... ceci est une resucée de 2015 :)

      Supprimer
  6. #mdr !! (mais pas que...)
    Et allez ! Rendez-vous dans dix ans pour une prochaine sérénade sur ce "t'aime", peut-être intitulée : "Alèse, Biaise !" ? Hé, hé ;)
    Non mais l'autre... ! Nous coller un slip kangourou dans un tel hommage ! Ok pour preuve que l'amour ni l'humour n'ont pas d'âge.
    Merci, grand fou ;)

    RépondreSupprimer
  7. On n'est jamais à l'abri d'un retour de flamme. D'ailleurs, on dit que dans les maisons de retraite... Mais tu n'as pas encore l'âge, suis-je impertinente. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que j'ai l'âge mais je le cache bien !

      Supprimer
  8. Arpenteur d'étoiles29 avril 2017 à 11:59

    et encore un beau sonnet ...
    et elle t'a aidé à devenir un homme, gaillard, jouisseur et forcément coquinou :o)

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".