mercredi 7 juin 2017

Joe Krapov - Né quelque part

BALLADE DES GENTILÉS QUI SONT NÉS QUELQUE 

PART

C’est fou, tout ce qu’il faut connaître
Une fois qu’on est tombé(e) des nues,
Qu’on a eu l’idée saugrenue
- Et c’est là la question ! – de naître !

C’est fou ce qu’il faut retenir
De vocables très dispensables
Si tu ne voyages qu’en ta chambre,
Si tu joues les anachorètes.

Dès que tu es né quelque part
On t’attribue une étiquette.
Ça donne tous ces noms bizarres
Qui nous encombrent un peu la tête.

Je connais des Clodoaldiens
Des Stéphanois, des Saboliens,
Des Parigots, des Arrageois,
Des Montiliennes et des Lillois.

J’ai retenu Burkinabé,
Moscovite, Guatémaltèque,
Péruvien, Néo-Zélandais,
Iowanien, Sarde, Lisboète,


Wallon, Flamand, Tchouktche, Fléchois,
Mongol, Malgache, Tahitien,
Stambouliote, Vénézuélien
Et Castelthéodoricien.

Y’a des Bourguignons dans la Sarthe
Et des Ch’tis dans l’Ille-et-Vilaine.
Il y a des Alsaciens à Sienne,
Des Castéloriens en Lorraine,

Quelques Portugaises à Sablé,
Des Ivoiriens à Nouvoitou,
Des Angevins à Dieulefit
Et des Qataris près de Nantes

(Ou des canaris près des tentes ?).

Mais je n’ sais pas comment on nomme
Ceux qui sont nés dans une étable
Ou dans une valise en carton
Comme Linda qui est née De Suza
Et l’abbé qui est né dessous X
A Carhaix plus deux.

Et celui que l’on a trouvé
Dans un berceau des bords du Nil,
S’il n’est pas né de Cléopâtre
Changera-t-il la face du monde ?
Je n’en Carolomacérien
Comme disait Jean-Arthur Rimbaud.


Et, j’avoue, j’ignore toujours
Le nom des natifs de l’Utah,
Le gentilé des habitants de Tombouctou
Et de ceux de Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch,
La dénomination de celle
Qui est sortie tout habillée
De la cuisse de Jupiter.


MORALITÉ :

Peu importe là où t’es née,
Athéna,
Si tu me fais mourir de rire
Ou de plaisir.


Ainsi en soit-il à la ronde
Citoyennes, citoyens du monde !

8 commentaires:

  1. Te faire mourir de rire ? C'est quand tu veux. ^^
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. j'adore ce texte, évidemment !
    même si tu as oublié qu'il y a des stéphanois à Nantes qui continuent à voir la vie en vert :)

    mais quand tu te mets à penser que Athéna est devenu une marque de slips :))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais non, ah mais non, je n'ai pas oublié la Stéphanoise de Nantes ! C'était intentionnel ! ;-)

      Supprimer
    2. il est vrai qu'une nantaise de Saint Etienne ou une stéphanoise de Nantes ça sonnait autrefois aux oreilles footballistiques aussi fort que l'enlèvement des Sabines :)))

      Supprimer
  3. C’est vraiment magnifique… mais il faudra nous donner les accords

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es musicien, Bricabrac ?
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Ah, la belle ronde des étiquettes...On en redemande. :o)
    Je retiens les Portugaises de Sablé. Les pauvres femmes : entre leurs oreilles et leurs poils !

    RépondreSupprimer
  5. Non, je ne suis pas musicien, Célestine. Mais si tu joues de la guitare, je chanterai juste

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".