samedi 22 juillet 2017

Stouf - Un vrai festival

Festival de klaxons à Saint-Julien du Désert.

A Saint-Julien y a plus que des gens âgés, sauf Philippe le trisomique qui vit avec ses parents et qu'est toujours content de tout, du moment qu'il fume sa Goldo du matin et celle du soir.
Y a plus beaucoup d'harbres parce que les Dharfeuille, la famille propriétaire terrienne, les ont rasés pour faire des champs avec du maïs et du blé transgénico-illégal qu'ils vendent aux chinois.
Du coup les évènements ont resserrer la communauté des gens (même Christine qui pouvait pas piffrer Germaine parce que dans le temps elle lui avait piquer son amoureux du bal et qu'elle s'était marier et pas elle ).

Tous les jours où il ne faisait pas trop moche ils se réunissaient sous les quelques harbres qu'il restait dans la rue principale ( quasiment la seule ) , ils sortaient les chaises pliantes, les tables, le Guignolet, quelques tonnes d'olives,des frites et regardaient l'étape du tour de France qui passait justement par là …
- Vas y Poupou … à mort les Belges !
- Oh noooon … c'est encore Eddy Merckx qui passe en premier !

Tout de même, au bout du quinzième tour de France où Eddy Merckx passait en premier, y a mademoiselle Sylvie ( l'ancienne de la poste quand y en avait encore une ) qui demanda :
- Et si on changeait de sujet, un machin qui parle des chats et des chiens,même des oiseaux ?
- Oh naaan … c'est chiant, y en a assez à la télé ! S'exclamèrent ils tous d'heureux-chef.

Là … il se passa un truc qui allait changer le cours des vies de tout ces gens … Jojo ( Giorgio Esteves, l'ancien président du Venezuela en fuite depuis 40 ans mais qui n'avait plus aucun accent ) dit :
- J'ai peut-être un truc. Mon petit fils est dans la sonorisation des spectacles, il s'occupe aussi de Johnny Hallyday et peut-être aurait-il une solution. Sylvie … puis je utiliser ton téléphone dans ta maison ?
- Haaan … cool ! dit l'assemblée.

Mademoiselle Sylvie rougit et pense que ... se faire gentiment un peu draguer par un beau-gosse de son âge … c'est bien tout de même !
Trop fort le Jojo !
On ne sut pas se qu'il se passa dans les locaux de l'ancienne poste mais, dés le lendemain y avait des grosses enceintes dans les harbres et les gens pouvaient choisir qu'elle ambiance ils voulaient grâce à un ordinateur portable automatique chez mademoiselle Sylvie.
- La ville, dit Josette … c'est comment ?
- Il paraît que ça pue et qu'on peu se faire écraser par des voitures ! dit Gustave.
- Des quoi ? Demande Philippe.
- On peut y allez entendre ? Demande Victorine.

Le petit fils tapote l'ordi et … les v'la tous sur le trottoir du boulevard St Denis, entre la bouche du métro Strasbourg-st-Denis et les poubelles en face de chez Gibert jeune.
C'est l'heure de pointe, un vrai festival de klaxons, de sirènes de flics ou d'ambulances ( zut, Philippe coure après la camionnette des pompiers ).
Tout de suite monsieur Firmin semble très intéressé par les dames chinoises qui disent:
- Hô toi gentil bôgosse, venir dans chambre avec moa ?

Victorine s'extirpe prestement de sa chaise pour allez demander au gros musclé poilu qui fait vrombir sa Harley customisée, si elle peut monter avec lui.
Jojo est subjugué par les gens de la manif CGT en face et qui crient que y en a marre, faut que ça cesse !

Christiane, qu'a toujours voulu jouer d'un instrument mais qu'a pas pu, écoute religieusement la jeune fille qui joue magnifiquement du violon sous un porche afin de glaner quelques sous pour manger.
Julien et sa femme Juliette se prennent par les mains et les tailles et dansent en suivant un p'tit jeune qui écoute de la musique moderne avec son téléphone et un haut-parleur dans sa poche de pantalon.
Monsieur Paul vient d'entendre la bière couler dans un grand verre du bar de chez « Moustache le Turc » et se dit qu'il s'en balancerait bien une ou deux ( ou quatre ou cinq ),mais il faut certainement payer en euros et il n'a que des anciens francs, du coup il part à la maison manger sa soupe et se coucher, comme à son habitude.

Plus rien …
- S'cuse Pépé, c'est l'ordi qui merde et puis faut que je vais bosser tout de même !
D'un seul coup d'un seul … la magie s'estompe … chploc !

Tous les vieux du village se regardent et comme un éclaire d'ensemblitude les habite tout à coup, ils chopent le môme,l'encerclent avec des yeux péremptoires et c'est mademoiselle Sylvie qui cause :
- Toi ,le môme, on va dire que t'es un presque otage. Tu vas pieuter dans ma chambre (puisque j'en ais trouver une autre ;o) et on va tous se cotiser pour te payer tes honoraires et tu restes là, c'est un ordre !!!
- Bon ben okay m'dame, t'énerve pas !;o)))

4 commentaires:

  1. C'est décousu et déjanté, mais qui t'en voudra ? C'est la teuf hein ?

    RépondreSupprimer
  2. Arpenteur d'étoiles23 juillet 2017 à 15:08

    toujours drôle et déjanté (Andiamo) :o))

    RépondreSupprimer
  3. Ah ben l'Arpenteur Andiamonesque semble de la gente garagiste alors ? .O°

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont précieux. Nous chercherons toujours à favoriser ces échanges et leur bienveillance.

Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".