mardi 6 décembre 2016

Vegas sur sarthe - Café Brune

”J'ai envie de... voter Jadot”

C’est un homme désabusé qui s’est assis, ce matin-là, à cette table un peu en retrait du comptoir du Café Brune.
Il lui semblait avoir toujours bien fait les choses depuis qu'il était en âge d'entreprendre.
Le permis de conduire une Twingo neuve à vingt ans, le permis d'épouser Germaine à vingt cinq ans, le permis de construire leur pavillon à La Garenne-Colombes, le permis de camper chaque année au Saint Maurice à Palavas-les-Flots emplacement 28...
Il avait fait consciencieusement deux enfants virgule un arrondis à deux avec la même femme dans la tranche d'âge adéquate et leur avait payé plus tard leurs permis de conduire sa vieille Twingo...
“Qu'est-ce que je vous sers, M'sieur?”
“Euh... une bière. C'est ce qu'on sert normalement, non?”
Le garçon tourne les talons en grommelant :”Alors une 50 Kronembourg”
C'est trop tard, il aurait préféré une Carlsberg.
Carlsberg... ça lui rappelait son service militaire à Saverne en 70!
Contingent 70-08. La caserne, la bière, la bite au cirage, le lit en portefeuille. Il en était ressorti normal, comme avant.

Il aurait adoré emmener Germaine en Alsace mais elle n'aimait pas l'Alsace ou plutôt elle était sûre qu'elle aurait détesté l'Alsace, ses cigognes et son baeckeoffe.
Il avait voté à droite comme les voisins et puis les voisins étaient partis alors il avait voté à gauche comme ses nouveaux voisins mais ça n'avait rien changé.
Alors? Qu'est-ce qui clochait au point que tout soit anormalement normal?
La nuit – entraîné à ne pas dormir – il échafaudait des plans insensés, escroquait son patron, faisait un enfant à sa secrétaire, écoutait Kendji Girac en boucle sur son iPod, votait écologiste à l'insu de tout le monde...
La journée il luttait pour ne pas dormir jusqu'au soir, un combat qu'il gagnait à chaque fois, dopé par l'exubérance de Germaine.

Ce samedi matin il a quitté son canapé sans trop savoir pourquoi, a marché d'un pas rapide jusqu'au Café Brune où il s'est installé à une table un peu en retrait du comptoir et a commandé bizarrement une Carlsberg qui a goût de Kronembourg.
A la table voisine une femme entre deux âges ni blonde ni brune – entre deux couleurs – se trémousse en tirant sur une jupe aussi chic que courte.
Il esquisse un maigre sourire auquel elle répond par un vrai franc sourire. Maintenant elle est parfaitement brune, noir corbeau. Comment font-elles pour faire ça?
Germaine n'aimerait pas qu'il sourie à une femme brune ou même blonde, du moins il sait qu'elle n'aurait pas apprécié qu'il sourie à cette femme entre deux âges, qu'il s'assoie à sa table jusqu'à toucher son genou.
“J'ai envie de... voter Jadot pour Europe Ecologie-les Verts” bredouille t-il.
Elle éclate de rire.
Qu'est-ce qui lui a pris d'engager la conversation là-dessus?
Il a une folle envie de plein de choses sauf de parler écologie à cet instant... il se noie dans sa Kronembourg histoire de cacher son trouble.
Est-ce qu'ils ont pensé à l'agriculture raisonnée chez Kronembourg?
“Les Verts... moi aussi” dit-elle d'une voix exquise.
Comment une brune entre deux âges fait-elle pour avoir une voix si exquise?
Il s'étrangle, tousse, suffoque à la limite de l'asphyxie.
Ça serait trop con... pas maintenant!


10 commentaires:

  1. Bon sang vous attendez quoi pour écrire un roman ? Votre narration est superbe, j'ai été captivé de suite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Kaku shiken. J'attends THE idée! Mais je me complais trop dans le format court et c'est ce qui me freine :(

      Supprimer
  2. Bravo et Merci pour ce régal de lecture!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureux que ça ait plu... j'ai écrit ça à la volée

      Supprimer
  3. Une femme entre deux âges, genre entre 34 et 36 ?
    Je rigole, c'est pour cacher mon trouble... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vrai dire j'aurais du mal à définir une femme entre deux âges... peut-être une femme-à-homme-entre-deux-âges ?

      Supprimer
  4. tu as une s&crée volée si je puis dire :)

    RépondreSupprimer
  5. Qu'il est difficile d'analyser les intentions de vote ! Jauger une femme d'un simple coup d'œil va quand même plus vite. Mais pour conclure, ça se complique à nouveau. Garçon, la même chose

    RépondreSupprimer
  6. Germaine, elle, va voir rouge !

    RépondreSupprimer
  7. Arpenteur d'étoiles11 décembre 2016 à 19:30

    toujours drôle, toujours original, toujours végasien ... et parler des élections comme ça, directement, faut l'faire ;))

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".