mercredi 30 novembre 2016

Vegas sur sarthe - Proverbes et maximes

Peau de banane

Quand je me suis entendu lui dire “Rien ne sert de courir il fallait partir à point”, j'ai compris que quelque chose clochait.
D'accord, j'ai horreur du café froid.
C'est vrai qu'elle ignorait où les choses se trouvaient dans ma cuisine et c'est ce qui me chagrinait à chaque fois que je ramenais une nouvelle conquête la veille à la maison.
Du coup elle est partie très vite – à peine rhabillée – comme toutes les autres.
Je suis sorti du lit en trombe “statistiquement le lit est l'endroit le plus dangereux du monde : 99% des gens y avalent leur bulletin de naissance” me souffla une petite voix que je connaissais bien, la mienne.
Pourtant la veille je m'y étais senti bien vivant à en croire les vocalises de cette... comment s'appelait-elle déjà... jà... “jamais deux sans trois” grinça la petite voix sur l'air d'Il était un petit navire avant de déclamer: “L'avenir appartient à celui qui se lève tôt”
Cette bizarrerie commençait déjà à me courir sur le système.
Pendant que je m'habillais je me souvins avoir eu un pote à la fac qui faisait ça tout le temps...
Maxime, qu'est-ce qu'il était fatigant avec ça, Maxime... toujours un truc à dire!

Au pied de l'immeuble, un crachin glacial acheva de me mettre de mauvaise humeur. “Pluie du matin n'arrête pas le pèlerin” siffla la voix entre mes dents contrariées; j'avançai bouche cousue vers un petit groupe de locataires qui commentaient bruyamment les résultats de la primaire de la droite.
“Ca va bien M'sieur Vegas?”
Qu'est-ce qui m'a pris de leur répondre Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux”
Ils m'ont regardé d'un air bizarre, surtout le concierge qui m'a demandé sur un ton soupçonneux “Et c'est qui d'après vous la banane?”
Pas facile de répondre à ça quand on ne connait pas vraiment les idées politiques du concierge de son immeuble.
Cette bizarrerie ne pouvait qu'être l'oeuvre de feu-ma-dernière-conquête, un sort que m'aurait jeté cette énième pourvoyeuse de café froid.
Le crachin avait laissé place à la pluie.
J'ai bredouillé sans trop y croire Un homme qui se noie s'agrippe à l'eau”.

Longtemps après une sirène d'ambulance a retenti. J'ai gueulé “Les sirènes finissent en queue de poisson...”
On m'emportait, on me demandait de dire quelque chose, n'importe quoi... alors j'ai dit ”Il faudrait tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler”
J'ai cru entendre “On va vous soigner” avant de glisser tout à fait.

Où rendre visite à Vegas sur sarthe

4 commentaires:

  1. Excellent ! Tu m'as donné...la banane de bon matin !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Toujours inspiré à ce que je lis ! J'ai commencé par bien rire mais la fin m'inquiète un peu ; tu vas bien j'espère ! Au fait la banane en a deux mais deux quoi ?
    avec le sourire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et bien la banane a deux fins, si je comprends bien ce proverbe africain !

      Supprimer
  3. s'il vous plait, ne soignez pas trop Vegas, s'il change j'en serais très triste :)))

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".