mercredi 12 juillet 2017

Anna - On ne va pas en faire une pendule

La pendule

Tout a commencé très doucement. Devant mes yeux sont tombés deux ou trois rouages. Intriguée, je lui ai demandé des explications.

"On ne va pas en faire une pendule."

Au début ils n'étaient pas bien gênants, ces rouages. Puis ils se sont multipliés. Bientôt sur mon bureau il y en avait un monceau, au moindre faux mouvement ils me blessaient. Mon travail devenait difficile. Je suis allée lui en parler, bien sûr.

"On ne va pas en faire une pendule."

Plus tard sont venues les aiguilles. Dures à ignorer. Il disait que j'en faisais trop, que je ne comprenais pas, qu'il ne s'agissait pas vraiment d'horlogerie. Toujours la même phrase : "On ne va pas en faire une pendule."

Enfin j'ai vu tomber le cadran, le boitier.

Il y avait, enfin, de quoi en faire une pendule. Aussitôt que je l'ai assemblée, elle a sonné l'heure de tirer ma révérence.

Où lire Anna

4 commentaires:

  1. Toutes blessent... La dernière ? On ne va pas en faire une pendule ! ];-D

    RépondreSupprimer
  2. Trop de rouages tuent le tic-tac! Heureusement tu as su réagir

    RépondreSupprimer
  3. Arpenteur d'étoiles12 juillet 2017 à 15:42

    la pendule, les rouages, le tic tac, et l'heure finale pour s'esquiver et vivre sa vie ...

    RépondreSupprimer
  4. très belle métaphore !

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".