jeudi 1 juin 2017

Ecumeuse Oueb - Couleurs primaires ... et sentiments

Un peu synesthète, elle ressentait obstinément les couleurs de ses amours. Ses amours des êtres comme celui des choses, des lieux et des évènements. D'abord il y avait eu les amours bleus naïfs de l'enfance puis la verte rancœur des espoirs déçus de l'adolescence. Il y avait eu la passion rouge flamboyant de son premier grand amour, une passion fiévreuse aux premiers jours mais qui peu à peu se métamorphosa en un grand papillon de soie multicolore, un amour d'apparence fragile et délicat mais tout en finesse. Les amours étaient multiples chez elle, foisonnants. Elle en avait une pleine conscience aussi la percevait-on comme une femme d'une immense sagesse. L'amour pour ses enfants était rouge inconditionnel mêlé de jaune pour ses interactions avec eux et d'un bleu rassurant pour les moments de tendresse. Sa ville natale était bleue elle aussi, mais un bleu pâle et froid pour le manque et l'absence de ses parents désormais sous terre. Ses sœurs baignaient dans le jaune joueur nimbé d'orange pour leur complicité. Elle peignait ainsi la vie, sa vie, avec une palette illimitée de teintes à la manière d'un coloriste fou. Aussi ses toiles, incompréhensibles pour les spectateurs profanes, s'apparentaient simplement à des explosions de joie, des éclats de vie. Pourtant dans sa tête chaque peinture reflétait un évènement ou un personnage précis, car elle savait peindre la couleur des sentiments.

5 commentaires:

  1. une belle poésie de vie...et une belle peinture en prose :)
    et bien sûr les grandes références de princes de la littérature en synesthésie : Charles Baudelaire et Arthur Rimbaud

    RépondreSupprimer
  2. Voir la vie en rose, broyer du noir, n'y voir que du bleu, on sait tous colorer ses sentiments mais on ne sait plus faire. Heureusement, l'arc-en-ciel nous le rappelle, de temps en temps...

    RépondreSupprimer
  3. tel Kirlian, tu sais percevoir l'aura des sentiments...

    RépondreSupprimer
  4. Bienvenue chez les Impromptus, Ecumeuse Oueb ( joli nom de surfeuse !)
    Et bravo pour cette première participation. Un peu synesthète moi-même je vois très bien ce que tu dépeins avec talent.Et j'aime beaucoup le film "la couleur des sentiments"... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  5. Je pense en te lisant à l'opéra, où souvent chaque personnage a son thème musical. Aussi que nous aurions des cellules visuelles un peu erratiques, échappées de la petite pelote de l'embryon, un peu partout dans le corps, qui nous feraient voir des couleurs autrement qu'avec les yeux

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont précieux. Nous chercherons toujours à favoriser ces échanges et leur bienveillance.

Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".