mercredi 15 avril 2015

Clémence - Rose et rainette

La rose et la rainette ou le voyage au bout de mes pensées.

 « ce que vous inspire la photographie » … une rainette assoupie sur le cœur d'une rose  quelque peu fatiguée.

Un beau grand rire me secoua !
Gonflée, l'équipe des Impromptus, après « La délicatesse des liaisons », voilà qu'arrive le Prince Charmant et sa Belle Épanouie ! Le chemin de vie à rebrousse poil ! Habituellement, les jeunes filles en fleurs rêvent du Prince Charmant, pensent l'avoir trouvé, festoient grandiosement pour annoncer la bonne nouvelle et la partager dans la liesse et les grandes pompes !
Et puis, un jour, le Prince Charmant se révèle ne pas être tout à fait charmant et la Belle Rose montre ses épines. De quoi griffer le contrat et ses promesses en long et en large...

Une nouvelle pensée succéda à mon rire :
« Décidément,  les stéréotypes ont donc la vie dure ! »
Pensée que je dépliai comme un éventail !
Les petites filles naissent dans une rose… et oui, on a vite fait de découvrir qu'elles utilisent les épines avec une adresse remarquable!
Les petits garçons naissent dans les choux, ils sont mignons tout rond, mais on découvrira aussi qu'ils sont dotés de petits poings qui vous envoient dans les choux !
Les Princesses attendent leur Prince Charmant. Il y en a qui doivent attendre longtemps, très longtemps et user de pas mal de subterfuges !
Corollaire : les Princes Charmants savent qu'ils sont attendus et donc, n'en font pas de trop ! La preuve qui se confirme par ces quelques notions de zoologie et biologie : chez toutes  les espèces animales (ou presque) , ce sont les mâles qui ont les plus beaux atours...
Les Princesses attendent des paquets-cadeaux : bijoux, toilettes, voyages...
Oui, mais, les Princes Charmants sont-il disposés à recevoir le paquet-corvées : courses, lessives, ménage, vaisselle…
(Au  passage, j'en conviens, ce sont eux qui imaginent mille merveilles pour  faciliter les tâches et corvées dites ménagères)
Voilà donc les premières idées qui ont déboulé et sur lesquelles se sont superposées les paroles   « Femme libérée »  et les images de « Va voir maman, papa travaille »

Avec un peu de sérieux, une autre pensée pointa son nez. Non plus caricaturale comme la précédente, mais temporelle cette fois.
C'est incontestable, les femmes ont déjà fait du chemin en une soixantaine d'années, mais c'est encore à elles qu'on demande :
- Qu'est-ce qu'on mange ?
- Où est rangé mon…, ma…., mes ….
- Quand est-ce que tu rentres ?
- Tu sors seule ?

A cette liste d'inspirations, j'ajouterai cette  question impertinente quant à la présence de la « rainette verte» sur le cœur de la rose. Je me demandai si un créateur en mal d'orthographe n'avait pas créé, à mon insu, un nouveau titre royal, intermédiaire entre Princesse et Reine ? », à savoir, celui de Rainette !

Trêve de plaisanterie, place à la dernière étape véridique du voyage au bout de mes pensées .
« Un soir d'été, nous nous étions rendus, avec trois couples amis, sous une tente berbère (en Provence tout de même) pour un dîner de retrouvailles. Tout à coup, nous entendîmes les hôtes de table voisine pousser de grands cris et s'agiter. Un crapaud festoyait en passant sous les tables. Arriva le moment où, immobile et comme hypnotisé, il regarda vers notre tablée . Les conversations reprirent , jusqu'à l'instant où je poussai un hurlement: le crapaud avait pris place sur mes pieds nus.

Je n'ai pas pris la bestiole pour lui donner un baiser.
J'ai déjà mon Prince Charmant et je le garde !

Moralité :
Rainette  prends garde à ne pas tomber, car si la rose est pareille à celle de Ronsard...

3 commentaires:

  1. Ouh la la! Si j'avais su que les Princes Charmants se feraient égratigner ainsi, j'aurais proposé une autre photo de ma rainette... celle où elle sort du trou d'une barrique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Promis, juré, la prochaine fois, je ferai preuve d'une plus grande clémence envers la charmante rainette !

      Supprimer
  2. ah ah !!!
    je me suis bien amusée, au fur et à mesure de la lecture de ton texte, à suivre le raisonnement qui est venu progressivement alors que tu avais lu la proposition d'écriture venu d'une photo de Vegas :)
    car il est bon de savoir que notre façon de proposer des thèmes, et la "réflexion" qui nous vient alors, s'avère tout aussi erratique et "impromptue" que le nom du site :)))

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".