dimanche 12 avril 2015

Stouf - La délicatesse des liaisons

Soi et moi

Tellement de je de maux, tout s’enchaîne, ton miroir apparaît...ton inconscient collectif.
Croyance dualiste et poésie innocente s'entrechoquent en un creuset réfractaire où tu penses être la délicatesse des liaisons, une émotion de choix.
Ta qualité fragile serait en harmonie universelle, au diapason de l'humanité ?
Une latence nauséeuse, le vide nébuleux d'une célébration infernale ?
Le voyage sera long (ou pas) pèlerin, la voie intuitive, l'intention consciente...ou pas.

Nota bene: N'oublie pas de fermer la porte en repartant !


3 commentaires:

  1. je vais tâcher de ne faire aucun bruit pour ne pas perturber le calme du désert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux suis le bouc c'est un copain, il sait où je bivouac. J'ai fais un feu, y a manger et un téléscope pour admirer les étoiles.

      Supprimer
  2. L'Arpenteur d'étoiles12 avril 2015 à 22:47

    je laisserai plutôt la porte ouverte pour que les vents du désert nous envole ...
    jolie photo aussi !!

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".