vendredi 10 avril 2015

Daniel Hô - La délicatesse des liaisons

mon souffle t’effleure
tu rougis le regard trouble
délicat amour

12 commentaires:

  1. Et la délicate dame tombe en pâmoison, par la trouble effluve écoeurée ? ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on dirait que tu en parles en connaissance de cause... c'est un peu comme tes commentaires n'est-ce pas ? ^^

      Supprimer
  2. tout en subtilité, comme une scène délicate d'un film qui suggère plutôt que de montrer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah sacré cortex, c'est bien lui qui mène la danse :-)

      Supprimer
  3. L'Arpenteur d'étoiles11 avril 2015 à 08:50

    je maintiens cher Daniel, tu es un maître incontesté du haïku ... (et la belle en émoi s'est blottie dans tes bras)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. venant de ta part c'est un vrai compliment, grand Maître merci... serviteur :-))

      Supprimer
  4. Un souffle, un regard... si ça n'est pas de la délicatesse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. suit la tendresse, j'te dis pas :o)))

      Supprimer
  5. Avec toute la délicatesse du haïku.

    RépondreSupprimer
  6. En si peu de mots et pourtant ... tout y est lourd de sens, tout !

    RépondreSupprimer
  7. ton ressenti est l'indicateur du bon partage de l'émotion recherchée.. je te remercie de ta lecture et de ton appréciation zoz

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont précieux. Nous chercherons toujours à favoriser ces échanges et leur bienveillance.

Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".