lundi 30 octobre 2017

Tisseuse - Il serait temps que je m'affole

Il serait temps que je m'affole
Que je ramasse mes eaux vives
Transcendées en vertes paroles
En belles pensées subjectives

Il serait temps que je décolle
Les lambeaux de mélancolie
Ceux qu’on cultive en hyperbole
Quand le vertige est infini

Il serait temps que je cajole
Mes tendresses et mes souvenirs
Les signifiantes paraboles
De mes lourdes malles aux soupirs

Il serait temps que je rigole
En relisant les vieux papiers
A la lumière des lucioles
Pour les regarder scintiller

Il serait temps que je rissole
Comme on cuisine avec amour
Ou qu’on répare des bricoles
Précieuses comme au premier jour

Il serait temps que je m’affole
Que j’écrive ma mélodie
La plus belle des barcarolles
Que je jouerai toute une vie

17 commentaires:

  1. Ton poème est aussi beau que celui de Tiniak, Tisseuse.
    Les deux Titis sont très en verve ce matin !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Voilà du pain sur la planche, Tisseuse après toutes ces perspectives alléchantes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je retrousse mes manches :)

      Supprimer
  3. Te voilà parée pour reprendre Arcole... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais rester très pacifique j'en suis sûre :)

      Supprimer
  4. Tsi hi... Eh, les Admins ! Comment ça s'fait-y que Miss Tiss se retrouve sur mon "fil" de publications ?
    http://impromptuslitteraires.blogspot.fr/search/label/Tiniak

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. désolé l'ami :(
      ce matin, dans ma saisie de nos deux textes, je les ai bêtement liés sous le même libellé
      soit c'est l'effet "TiTi" dont parle Célestine :)
      soit c’est un acte manqué de ma part, comme de me glisser dans ton flot de textes !!!!

      Supprimer
  5. Wouhou ! Miss Tiss, fidèle à elle-même, avec un zeste de liqueur supérieure. Cha ché booon !!
    Bravo, ma chère Tisseuse (...de liens, je ne l'oublie pas) ! Cette somme de toi est simplement superbe. Bravo, encore ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci du fond du cœur ami poète :)

      Supprimer
  6. Voilà un programme fort alléchant ! Pour écouter la barcarolle et goûter à ce qui rissole je ferai le déplacement, sois en certaine ! T'as ma parole !

    RépondreSupprimer
  7. Les lourdes malles aux soupirs ! Belle image, tristoune certes mais belle. ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Andiamo !
      ce n’est cependant pas toujours triste un soupir :)

      Supprimer
  8. Ne t'affole pas Tisseuse : tu l'écris toujours très bien ta mélodie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c’est gentil, Marité :)
      mais comme pour nous tous, il y a de temps en temps des fausses notes

      Supprimer

Les commentaires sont précieux. Nous chercherons toujours à favoriser ces échanges et leur bienveillance.

Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".