mardi 15 mai 2018

Tiniak - Au pays du sourire














Sans avoir payé mon tribut, une heure avant
je n'étais qu'un frustre inconnu, aux yeux béants

Il n'attendait que son écot d'ancien passeur
et fut surpris par ma persistante fraîcheur

Autrement, il m'aurait benné sur les ordures
pour que j'aille frayer avec d'autres saumures

Maintenant qu'il m'embarque sur le fleuve brun
j'entends vibrer mon nom vers la rive d'airain


Où déposer une gerbe enflammée sur les ondes...

7 commentaires:

  1. tu me ravis avec ce poème court, et je le trouve très "photographique" justement

    Siam : des images intérieures se bousculent en moi...
    très éclectiques puisque vient tout d'abord la chansons de Gérard Manset, "Royaume de Siam" https://www.youtube.com/watch?v=6tL47lh25Wg
    puis ensuite, incongrue la tête de Yul Brynner, dans "Anna et le roi" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souvenirs, souvenirs... ;)
      De mon très cher Macca : 'Old Siam, Sir' (1979)
      https://youtu.be/ivW2Rkkj5gU

      Supprimer
  2. Poisson-chat géant ou raie à queue toxique... il semble que tu aies réussi ta réincarnation, l'ami :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, ben j'ai su couvrir mes rachats, quoi ! (contrepèterie)

      Supprimer
  3. Ici ton tribut ravit sans doute notre tribu !
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  4. Très joli! Fluide et calme comme ce passage sur le fleuve..

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont précieux. Nous chercherons toujours à favoriser ces échanges et leur bienveillance.

Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".