lundi 9 janvier 2017

Bricabrac - A l'ombre du figuier

A l'ombre du figuier

L’empereur bien-aimé Alexandre premier,
Fatigué, accablé par la déconfiture,
Cherchant le réconfort auprès de la nature,
S’assoupit au jardin à l’ombre du figuier.

Dans un demi-sommeil, il entendit sonner
Midi. Des hémistiches du jour la césure
N’interrompit qu’à peine un rêve de luxure.
Il compta cependant, machinal, douze pieds,

Satisfait de l’ouvrage, heureux, se rendormit.
C’est alors qu’un serpent à sonnets le mordit
Dans le gras du mollet, injectant son venin,

Sa versification, sa diérèse et ses rimes,
Ses quatrains délicieux et ses tercets sublimes,
Faisant un mirliton du pauvre Alexandre Un.

7 commentaires:

  1. Visiblement il faut plus d'une césure - fut-elle à l'hémistiche - pour interrompre un rêve de luxure d'Alexandre Un...
    Bel exercice Bricabrac

    RépondreSupprimer
  2. Absolument génial, Bricabrac !
    j'ai adore le serpent à sonnets...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  3. Prodige du sonnet et de l'alexandrin !
    Très drôle. Bravo !

    RépondreSupprimer
  4. Cet Alexandre là, ressemble fort à Alexandre le bienheureux notre regretté Philippe Noiret.

    RépondreSupprimer
  5. L'art de l'alexandrin n'est décidément pas donné à tout le monde (et pour les vers de mirliton, des fois, je suis d'accord) mais j'adore cette interprétation-ci.

    RépondreSupprimer
  6. superbe ! plein de malice :)

    RépondreSupprimer
  7. Arpenteur d'étoiles13 janvier 2017 à 22:50

    excellent sonnet avec humour et poésie !

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".