mardi 10 janvier 2017

Lira - A l'ombre du figuier

Tandis que le silence tombait
Du plus haut soleil
Tu somnolais
À l'ombre du figuier
Tu ne savais que faire
Des souvenirs qui turbulaient
Sur la chaux d'ardente lumière
Pour ne pas désespérer de ta solitude
Inlassablement
Tu parlais bas
Et les mots sur tes lèvres
Étaient odes patientes
Offertes à la mer

7 commentaires:

  1. Toute une ambiance chaude et tendre en peu de mots terriblement bien choisis.
    bravo.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Des vers éblouissants dans le silence

    RépondreSupprimer
  3. Si l'ombre est propice aux messes basses, ton poème est porteur d'espoir

    RépondreSupprimer
  4. beaucoup de paix dans ces quelques vers...

    heureuse de te relire ici, Lira :)

    RépondreSupprimer
  5. Arpenteur d'étoiles13 janvier 2017 à 22:52

    heureux aussi de te relire chez nous, Lira et ce poème court et dense et extrêmement poétique m'a enchanté !

    RépondreSupprimer
  6. La mer et l'arbre, s'en remettre à la nature, j'aime.

    RépondreSupprimer
  7. Merci à vous pour vos commentaires très sympathiques.

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".