lundi 2 avril 2018

Cavalier - La fée Chocolat


Voilà, Chocolat danse














 






Toulouse Lautrec

Danse apache

La casquette vissée,
Le masque souriant,
Voilà, Chocolat danse.

Apache élégant,
Aux mains noires arabesques
Qui s’envolent au-dessus,
Quand les chaussures brillantes
Investissent le plancher.

La moustache circonflexe,
Randolphe, débonnaire,
En oublie de servir,
En oublie ses cocktails.

Tous les verres suspendus,
Tous les visages tendus,
Tous les coudes joués,
Du silence s'installent.

Juste le son de lyre
Sur ce clown en délire,
Qui parade et qui tourne,
Lors que tournent les têtes
Des caves, sous les plafonds
Bas zincs - ô Toulouse -,

Dans le bar enfumé...
________________________________________________________________________________
NB :  Faut pas plaisanter avec la fée Chocolat ! Alors, on lira avec le plus grand intérêt ceci : Chocolat ou l’histoire au goût amer d’un clown oublié 

J'ai voulu reprendre un peu l'Histoire du clown Chocolat, du clown blanc Footit - à la lyre, et du serveur Randolphe, qui sont sur une affiche de Toulouse Lautrec...

"Affiche Chocolat dansant dans un bar (28/03/1896) - 23 cm x 31 cm 
“Les bars irlandais et américains étaient décrits en tant que bar anglais où les vrais buveurs invétérés seraient assis en silence, perdus dans la contemplation des bouteilles. Le barman Randolphe, que l’on peut voir assit à gauche, était connu sous le sobriquet Ralph. Moitié chinois, moitié indien d’Amérique, né à San Francisco, il affichait une dextérité asiatique dans le mélange de cocktails spéciaux. Au milieu de la fumée, jockeys, entraîneurs, palefreniers et vendeurs de chevaux jouent des coudes avec des cochers pompeux dont les employeurs dînent dans l’un des restaurants chics aux alentours. Le célèbre clown nommé Chocolat (ici en train de danser) manifestait une grande dévotion pour cet établissement enfumé sans prétention. Après sa performance au Nouveau Cirque, il venait ici pour étancher sa soif avec son partenaire Footit. Occasionnellement, Chocolat se mettait à danser… Lautrec était fréquemment le dernier client à quitter le bar avec l’heure de fermeture.”

6 commentaires:

  1. Lautrec avait l'art du croquis, c'est très difficile, attraper en quelques coups de crayon, une attitude, un mouvement... Du grand art Monsieur Lautrec, et merci de nous le servir de la sorte. ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi Andiamo pour tes mots

      serviteur...

      :)

      Supprimer
  2. bel hommage !
    aussi bien pour le clown Chocolat que pour Toulouse Lautrec
    j'ai beaucoup apprécié le film "Chocolat" : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=217656.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Tisseuse
      oui il est très bien comme film
      ça réhabilite bien
      :)

      Supprimer
  3. Les mots qu'il faut pour cet Albigeois (dont je partage l'origine). Ma belle-mère avait, dans sa prime jeunesse, travaillé comme servante en la famille de sa mère, les Tapié de Céleyran.
    Mais surtout les mots pour ce premier clown noir. Le dessin est connu, l'histoire du sujet moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi JCP
      Tapié de Céleyran houf

      o Marc TAPIÉ de CÉLEYRAN & Élisabeth ALGAN
         o Esprit Jean Jacques Marie Toussaint TAPIÉ de CÉLEYRAN    1781-1866 &1801 Rose Joséphine Adèle POUGET 1784-1826
            o Léonce TAPIÉ de CÉLEYRAN 1807-1847 &1836 Julie    d'ALICHOUX de SÉNÉGRA 1815-1839
            o Léonce TAPIÉ de CÉLEYRAN 1807-1847 &1840 Louise    D'IMBERT DU BOSC 1815-1905
              o Adèle TAPIÉ de CÉLEYRAN &1863 Alphonse Charles DE TOULOUSE-LAUTREC 1838-1913 (parents du peintre)
      ...
              o Amédée TAPIÉ de CÉLEYRAN &1866 Alix DE TOULOUSE-LAUTREC

                 o Gabriel TAPIÉ de CÉLEYRAN &1906 Anne DE TOULOUSE-LAUTREC

      :)

      Supprimer

Les commentaires sont précieux. Nous chercherons toujours à favoriser ces échanges et leur bienveillance.

Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".