lundi 6 février 2017

Laura Vanel-Coytte - L'art de perdre son temps

Je ne connais pas l’ennui et je suis toujours surprise
D’entendre les jeunes - que je côtoie dans ma profession -
Et les moins jeunes exprimer leur ennui avec conviction
Et clamer haut et fort et sans retenue : je ne sais pas quoi faire

Je les plains et je les admire moi qui n’ai jamais assez de temps
Pour faire ce que j’ai à faire et ce dont j’ai envie et trouve les heures trop courtes
Que d’autres trouvent le temps d’avoir le temps de perdre leur temps
A s’ennuyer et à ne pas savoir quoi faire de leurs heures trop longues

De l’autre côté, ma façon d’occuper mon temps comme on dit
Suscite souvent l’incompréhension : ce que je considère comme la vie
Ou tout au moins ma vie paraît souvent aux autres, plus ou moins proches,
Inutile voire le symbole d’un luxe qui est pour moi l’indispensable

L’art de perdre mon temps ou de l’occuper - qui me semble un mot infâme
Comme si la vie consistait en des cases à remplir ou des pages d’une éphéméride
A arracher : l’art de perdre mon temps consiste pour moi à aimer chaque heure
Avec toi ou à savoir qu’il y a toujours un livre pour me sauver du monde ou m’ouvrir aux autres.

11 commentaires:

  1. Aimer la vie, aimer chaque heure, seule ou accompagnée, oui, nous avons la même façon de vivre le temps sans penser qu'on le gagne ou qu'on le perd comme une vulgaire partie de cartes... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois,quand même, je perds mon temps, à l'insu de mon plein gré

      Supprimer
  2. Arpenteur d'étoiles7 février 2017 à 18:22

    je suis toujours sidéré par la façon dont tu écris ... tu sais passer le temps en t'occupant intensément et tu aimes chaque heure, seule ou pas, lecture ou pas et toujours ouverte sur le monde et les autres ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sur le monde, oui
      sur les autres pas toujours

      Supprimer
  3. Alors là je suis tout à faire d'accord! 'Occuper son temps' est une formule assez terrible ...

    RépondreSupprimer
  4. Le temps pour toi est un "long fleuve tranquille" où tu navigues avec intelligence et sérénité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'intelligence mais je n'ai ni la sérénité, ni le long fleuve tranquille

      Supprimer
  5. stouf
    Lorsque j'étais môme je haïssais les vieux qui perdaient leur temps à être cons, con-cons, connards. Maintenant je n'en ais cure, nous sommes tous le con de quelqu'un ... même des vieux cons. ;O)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etant môme, je ne haissais personne
      En vieillissant, je m'inverse

      Supprimer
  6. Oups ! Il me semblait avoir ressenti cela en lisant tes textes.Je retire "le long fleuve tranquille" et je remplace sérénité par objectivité. :-)

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".