vendredi 22 mai 2015

AOC - 4h du mat

Il devait bien être 4 H du mat quelque part en Atlantique, entre le 56e et le 57e et il devait bien pleuvoir ce jour-là à St Pierre ou sur les Iles Sandwich. C’est sûr que sur Vindication, ça ne me serait pas arrivé ! Là-bas, pas de voiture donc pas de clé, encore moins de toit donc  pas de clé, non plus.

J’étais loin de penser à toutes ces destinations hautement exotiques, tout juste à respecter une jolie signalisation horizontale, peut-être pas assez longtemps,  mais qui était là pour chronométrer mon temps d’arrêt ? Toujours est-il que gaie comme un gorfou doré qui a repéré un beau banc de krill, j’ai pris mon élan et j’ai plongé…

Dans le mur, enfin non, enfin presque, enfin j’ai plutôt été prise en sandwich entre un Nantais et une défense anti-bélier. Or,  si le petit beurre reste tendre, l’acier trempé ne ramollit pas vraiment ! Le choc a fait perdre à Clio (fille de Zeus et de Mnémosyne) toute notion d’amour-propre, qui s’est sentie devenir veuve Clicquot à prendre sa calandre pour un bouchon de champagne… Tout fout le camp !

Après que les bulles et les chandelles se soient calmées entre l’hippocampe et l’oreille interne ; que j’aie réussi à joindre l’assureur qui ne s’était pas fait prié pour faire le pont ou autre viaduc de la saison; que nous ayons réussi à trouver un formulaire de constat (nombre d’assureurs estimant inutile d’en fournir à leurs vaches à lait) ; que Clio 1 soit brancardée chez Dr R et que Clio 2 (et oui, les télescopages de Mnémos mènent à bien des déboires savez-vous !) cherchait une nouvelle chaussure ; que la matinée soit bien entamée ;  que j’aie été gentiment entendue par mon gentil garagiste qui sait très bien faire les gentilles factures ; que j’arrive à ma porte ; c’est quand j’ai croisé le regard tendre du canapé qui m’attendait plein de bienveillance que j’ai senti fuir tout surplus d’adrénaline et que je me suis effondrée comme un vieux château de cartes bâti sur une zone de subduction.

Depuis, je me balade en bleu layette floqué « Louez-moi à 29 € par jour », ça fait mal à l’honneur ! J’aurais peut-être préféré qu’il fût 4h du mat…

3 commentaires:

  1. Si en amour il faut aller plus près pour aller plus loin, ce n'est pas le cas partout, même entre deux tendres petits nantais :)

    RépondreSupprimer
  2. ah la la !!! les nantais, quelle galère :)

    RépondreSupprimer
  3. Oui, mais vous n'avez rien, vous je veux dire?

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".