lundi 11 mai 2015

Lorraine - Reflets


Sous le pont arrondi d’un ruisseau qui jasait
L’eau paresseusement emportait le reflet
Des herbes et du ciel, des arbustes rêveurs
Comme s’ils s’en allaient pour toujours vers ailleurs

Au matin de la vie qui part à l’aventure
Le reflet d’un regard arrête et puis capture
Sera-t-il à jamais le reflet du bonheur ?
Ou le reflet banal d’une charmante erreur ?

Le reflet du miroir épie la lente course
Des années éperdues et si loin de la source
Où l’on avait vingt ans, l’ivresse de l’amour,
La beauté du printemps et le bal des faubourgs

De reflet en reflet s’écoule l’existence
Le reflet des aveux, les reflets de vacances
S’embrouillent au lointain quand le cœur prend de l’âge
Il ferme les volets. Et il tourne la page.


Où lire Lorraine

11 commentaires:

  1. J'aime cette image de l'eau qui emporte les reflets, comme les années emportent d'autres reflets.
    Allons, tournons la page Lorraine, jusqu'au prochain joli poème

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je tourne la page...non sans jeter un regard sur les jolis reflets du temps passé!

      Supprimer
  2. la première strophe de ton poème reflète tellement bien ce que j'ai ressenti alors que je prenais cette photo !
    merci pour cette suavité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je crois à la transmission des pensées, Tisseuse. Ou des sensibilités!! :)

      Supprimer
  3. Très belle idée - et joliment menée -, j'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, JCP. Les reflets de l'existence, en somme!

      Supprimer
  4. Le temps insaisissable dans nos mains, comme l'eau ... à peine s'il s'y arrête un instant ... mais dans notre mémoire, il fait son lit.

    RépondreSupprimer
  5. Voir le temps qui passe de manière élégante, c'est glissant, tout lisse, tout pur....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le reflet du passé est souvent nostalgique, Clémence. Ta réponse me touche, merci.

      Supprimer
  6. La mémoire du souvenir, sans aucun doute!
    Merci,Zoz

    RépondreSupprimer
  7. j'aime beaucoup ta façon de ''tourner la page'' avec un'' regard'' si émouvant sur'' le passé'':o)

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".