jeudi 21 mai 2015

Lorraine - 4h du mat

Il pleut à verse .  Il fait nuit noire.

        Je marche. Le vent me fouette, j’ai les cheveux dans les yeux, et j’ai froid, si froid ! Où sont mes souliers, qui mes les a prises ? Je suis là pieds nus, je crois que je pleure. Oh ! oui, je pleure. J’avais laissé la voiture ici, tout près, devant l’église …mais où est l’église ? Où est ma voiture ?...

        C’est injuste ! Je n’ai fait de mal à personne, pourquoi m’a-t-on abandonnée ? Il est  4 heures du matin , j’entends les coups du carillon. Donc l’église est là ! Je me dépêche, je cours dans les flaques, j’entrevois la masse écrasante d’une cathédrale frôlée par la lune, je descends une rue en pente, j’arrive…

         Ce n’est pas mon église…mais, quelle chance, voici ma voiture ! Enfin ! Oui, c’est elle, sèche  et doucement éclairée.  Vite, mes clefs. Dans ma poche, tout au fond, je fouille, je palpe, je refouille, c’est toujours là que je les mets, je le sais quand même… Non ! Noooon !!!

        4 heures du matin. Je m’éveille en hurlant…Heureusement,  j’habite seule. Je pousse un long soupir de délivrance. Et enfin rassurée, je me rendors du sommeil du juste.

9 commentaires:

  1. Juste un mauvais rêve...mais, mis bout à bout, tous ces événements pourraient bien être réels !

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi est-ce aux pieux que viennent toujours les rêves de cathédrale?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être parce que les pieux ne viennent pas en rêve à la cathédrale....

      Supprimer
    2. Bien vu VSS !
      (Y aurait-il un rapport avec la mise des pieux "en cathédrale", comme cela se pratiquait dans certains internats ?)

      Supprimer
    3. Bien vu JCP! Tu réveilles des souvenirs de "troufion" :)

      Supprimer
  3. j'ai presque eu peur à te lire, jusqu'à ce que je comprenne que c'était un cauchemar

    RépondreSupprimer
  4. on y croit jusqu'au bout!!!heureusement ce n'est qu'un cauchemar!!!Et l'église t'accompagne même en rêve!:o)

    RépondreSupprimer
  5. oh quel cauchemar ! et on y croit ! il fait froid dans le dos.

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".