samedi 2 mai 2015

Fred Mili - L'inventaire farfelu

J'en ai marre, je crise, je n'arrive même plus à l'excuser. Tolérance zéro. J'ai beau essayer avec la meilleure volonté du monde, je craque.
Je retrouve les chaussettes dans les verres de cuisine, mes slips parmi les serviettes de bain, le pâté de campagne entre mes chemises. C'est trop difficile. Quand ce n'est pas le Rouy camouflé sous mes chemises.
Elle est pleine de bonne volonté mais elle a perdu le nord. La maladie. C'est triste. Tant qu'elle planquait les billets dans mon armoire, ça n'avait pas de conséquence.
La Suzanne je l'ai mariée avant la fin de la guerre. Elle m'avait interdit de mettre le nez dans les placards et dans les armoires, c'était son histoire mais maintenant...
Aujourd’hui je trouve le sel dans le frigidaire, le pq sous les serviettes de bain et mon eau de toilette dans la caisse à chat. J'ai beau me laver je pue parce qu'elle rempli le gel douche avec des tubes de fromage liquide, il m'arrive de me laver les pieds au Münster.
Au début j'ai rigolé, certain que ça allait s'arranger. Tant qu'elle a utilisé le bidet comme un urinoir ça n'avait pas de conséquence mais le chat lui a utilisé le lavabo, sans distinction.
La Suzanne je l'ai laissée cuisiner les œufs au plat. J’ai gerbé dans mon assiette lorsque j'ai senti l'odeur de savonnette c'était immangeable, je faisais des bulles rien qu'en respirant. La salade au Skip, l'omelette à l'eau de Cologne alors qu'entre les draps je retrouve des brins de persil. C'était insensé !
Je craque ! Je la suis, je l'espionne et c'est elle qui m'appelle Al s'aimer sans fin, c'est ce qu'on s'est promis le 4 août 1945.
Deux fois que je trempe ma plume dans la burette d'huile d'olive pour écrire ce texte, ma plume glisse, merde ! 

Où lire Fred Mili

5 commentaires:

  1. Heureusement, quand c'est écrit à l'huile d'olive c'est plus (Reader's) digest! Bon courage, Fred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vegas .. Mdr.. J'ai l'encre dde ses yex à Cabrel .

      Supprimer
    2. Mdr !!!
      J'ai laissé l'encre à Cabrel !

      Supprimer
  2. ces deux là font la paire, assurément :)

    RépondreSupprimer
  3. Certains pieds sentent le munster!!ça peut faire des économies de fromage liquide!;o)))

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".