vendredi 30 mars 2018

Cavalier - Les petits métiers


Le photographe du Paris des rues























René Maltête, La rue du Cherche-Midi ; ère pré-smartphones !
avec aussi d'autres photographies 

Il est midi 

Dans la rue du Cherche-Midi
tel un auguste de Buffet
dansant autour d’horloges immenses
que cherches-tu ?

Comme un pantin surfant contre la théorie des cordes
au col aimanté du collet, sans s'y faire prendre
sans s’y faire pendre
ton vol est suspendu dans la boucle du temps

Il est midi

Est-ce le fruit du hasard ou celui du génie ?
Une perle photographique
courant sur mon film d’argent
émerge de la pluie de clics et de déclics
sous mon presse-bouton

Fruit défendu, défense d’y voir
trop d’humour
de la part d’un artiste phare
contre toi, qui
subit déjà les contrecoups du sort :

L’aumône d’une pièce
La lutte pour un carton

Il est midi

Dans un instant je serai loin
Mais toi…

10 commentaires:

  1. magnifique captation que tu nous remets ainsi en lumière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, merci à toi Tisseuse
      pour ces mots
      :)

      Supprimer
  2. Avec un "argentique" on prenait le temps avant de déclencher... Clic clac les pelloches coûtaient cher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui cric crac dans ma baraque
      enfin... dans mon reflex

      c'est vrai, un bras même

      tiens "haut les mains peau de lapin" c'est ici :

      https://storage.canalblog.com/98/29/1130472/119627608.jpg

      "pompiste" aussi ça disparaît de plus en plus comme métier...

      bon dimanche Andiamo

      :)

      Supprimer
  3. Une idée lumineuse qui perce à jour bien des ombres au tableau, pour en rehausser les contrastes. Bien vu(e) !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci l'ami pour ton commentaire contrasté aussi à souhait
      oui rien n'est jamais simple ni gratuit

      parait que les claudettes ne touchent rien si elles passent encore à la télé
      ce sans abris non puce
      enfin je crois...

      Supprimer
  4. En cherchant midi, finalement a-t-il été trouvé ? Toi tu seras loin, moi je serai à la recherche de l'horloge. Il paraît que cette horloge a pris toutes les heures et elle batifole avec.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourire, je ne crois pas juste de quoi manger sans doute

      parait que dans cette rue de Paris au XVIIIe siècle les gamins des rues essayaient de manger gratuitement chez les bourgeois (vers midi)...
      d'où le nom

      moi c'est juste la photo d'un inconnu sans-abri - qui n'est plus inconnu maintenant à cause de cette photo - voulant passer à table lui aussi qui m'a ému

      Supprimer

Les commentaires sont précieux. Nous chercherons toujours à favoriser ces échanges et leur bienveillance.

Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".